Logement

Congrès HLM : Jacques Mézard joue les messagers… et se fait chahuter

Mots clés : Financement du logement - Gouvernement - Logement social

Le ministre de la Cohésion des territoires a réaffirmé la volonté du gouvernement de baisser les APL dans le parc HLM, provoquant un tollé dans l’assistance. Le gouvernement se dit toutefois ouvert au dialogue : les organismes HLM sont invités à formuler des propositions nouvelles pour atteindre l’objectif d’1,4 Md € d’économies.

Les associations de locataires présentes au Congrès HLM n’ont pas « tué le messager » mais elles l’ont sévèrement hué ce mardi 26 septembre. Il faut dire que le ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard, a tenu un rôle difficile dans un environnement hostile : assurer le service après-vente d’Emmanuel Macron au sujet de la baisse des APL et des loyers dans le parc social.

Lundi 25 septembre, le président de la République a adressé un courrier à Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat (USH), pour inviter le mouvement HLM à poursuivre les discussions avec les ministres en charge du dossier afin de « trouver les meilleurs moyens de baisser les loyers du parc social ». Mais, le président de la République a prévenu : « je ne dériverai pas de cette ambition car elle est juste pour les millions de ménages logés dans le parc social et pour les milliers de demandeurs de logements ».

 

Une réforme « indispensable »

 

Rappelons que le gouvernement souhaite diminuer l’APL de 50 à 60 euros pour les allocataires du parc social, et demande à ce que les bailleurs sociaux baissent leurs loyers en conséquence, afin d’économiser 1,4 milliard d’euros. « La réforme du système des allocations est devenu indispensable », estime Jacques Mézard.

Face aux bailleurs sociaux qui estiment que cette réforme plombera leur capacité d’investissement, le ministre s’est voulu rassurant : « je suis et je serai à vos côtés, aujourd’hui comme dans les prochains mois, pour m’assurer que la réforme ne mette pas en péril votre équilibre financier. » Jacques Mézard a également rappelé que le gouvernement souhaite accorder « des moyens financiers supplémentaires » (jugés insuffisants par les organismes HLM) et que ces derniers seraient traduits « dans le projet de loi de finances pour 2018 ».

 

Le gouvernement « ouvert » aux propositions

 

Dans sa missive, Emmanuel Macron a invité les bailleurs sociaux « à faire toutes les propositions qui permettraient de simplifier et de moderniser la gestion du logement social. La disposition envisagée pourra être adaptée si un consensus se dégage avec les bailleurs sociaux. […] Cette réforme structurelle ne doit pas faire de perdants ; ni les bailleurs sociaux, ni les allocataires, ni notre capacité collective à construire plus et moins chers ne doivent être affectés. »

Le gouvernement se dit donc prêt à dialoguer sur la méthode à appliquer, mais il ne déroge pas sur le fond : des économies doivent être trouvées. « Je suis chargé de maintenir cette volonté de dialogue, assure Jacques Mézard. La question de la baisse des loyers doit se poursuivre et se poursuivra dans les mois qui viennent ».

Après avoir rappelé la stratégie Logement dévoilée la semaine passée, le ministre a précisé que la réforme du calcul de l’APL (indexée sur les revenus perçus au moment de la demande, et pas deux ans auparavant), entrera en vigueur en 2019. « Nous proposerons des mécanismes de lissage pour protéger les allocataires de changements trop important du volume de cette aide [à cause de revenus irréguliers, ndlr] », prévient le ministre.

 

Focus

L'USH persiste et signe

 » Le mouvement Hlm regrette que le ministre de la Cohésion des territoires n’ait pas saisi l’occasion du Congrès HLM pour revenir sur les annonces gouvernementales concernant l’APL », fait-on savoir à l’Union sociale pour l’habitat (USH). Le courrier d’Emmanuel Macron qui, selon l’USH « confirme la baisse des APL et la remise en cause du modèle économique du logement social, ne satisfait pas le Mouvement Hlm »

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X