Chantiers

Conditions extrêmes pour un chantier dans les Pyrénées

Mots clés : Ascenseur - Établissements industriels, agricoles, ICPE

Chantier d’exception à 2 000 mètres d’altitude. Depuis le 13 février, la société XL, spécialiste des ascenseurs industriels, a démarré une opération au cœur de l’usine souterraine de la Société hydroélectrique du Midi (Shem), au Lac d’Artouste (Pyrénées-Atlantiques). Sa mission est d’installer un nouvel ascenseur pour relier la base de vie à l’usine.

Si XL France est spécialisée dans les chantiers hors norme, en termes de secteurs d’intervention – naval, nucléaire – et de hauteur – jusqu’à 220 mètres à Sidney -, la montagne, c’est une première. La société doit installer les éléments nécessaires à la réalisation d’une cabine d’ascenseur dans l’usine souterraine d’Artouste. Ce site, en service depuis 1948, est une unité de la Shem qui utilise la force motrice de l’eau au travers de 12 grands barrages et 56 usines répartis sur les rivières de la Dordogne, du Lot et dans la chaîne des Pyrénées; elle produit l’équivalent de la consommation en électricité d’un million de personnes. Il n’est accessible qu’en hélicoptère, à ski ou via une galerie de 10 km.

 

Travailler dans un tunnel de trois mètres de diamètre

 

Après une opération de déneigement, près de 50 rotations en hélicoptère ont été nécessaires pour apporter tout le matériel – 800 kg par rotation – à savoir 75 mâts de type treillis soudé, galvanisés à chaud, le plan incliné en acier, les mains courantes, des tubes de néon, la cabine, l’armoire électrique, etc. Qui sont ensuite acheminés dans le souterrain à l’aide d’un wagon et assemblés en lieu et place de l’ancienne cabine et de ses rails. Au matériel du chantier s’ajoute le nécessaire pour vivre sur place le temps du chantier, dans un refuge prêté par la Shem (matelas, commodes, plaques de cuisson, etc.) «Il nous a fallu huit rotations d’hélicoptère pour l’outillage et la base de vie», indique Olivier Antoine, le chef de projet chez XL France. L’objectif est de remplacer le système existant et permettre à quatre personnes ou 500 kg de matériel de circuler entre la base de vie (partie haute) et l’usine (partie basse). «L’accès est très compliqué, précise Olivier Antoine, l’inclinaison du tunnel est de 45°, sa longueur de 107 mètres pour un diamètre de 3 mètres et l’air est saturé d’humidité.» Sans compter la météo aléatoire, qui ne permet pas toujours les rotations, et l’unique accès, aujourd’hui, entre la partie haute et la partie basse: un escalier de 365 marches.

 

Remplacer l’existant et renforcer la sécurité

 

Le système à entraînement pignon-crémaillère conçu et fabriqué en Loire-Atlantique par XL est plus efficace et nécessite moins de maintenance que l’ancien système à câbles, installé en 1955 et rénové en 1974 et hors service depuis 2012. La nouvelle machine sera utilisée pour le déplacement des personnes entre le refuge et l’usine, le ravitaillement et l’évacuation de blessés, la cabine étant adaptée au transport d’une civière. XL réalise également la réfection métallique de l’escalier, en y ajoutant une rambarde en inox et une ligne de vie afin d’assurer la sécurité des personnes qui travaillent sur le site.

Après la réception du matériel, vendredi et samedi derniers, les équipes ont débuté, lundi, par la dépose de l’ancienne machine. Cette opération qui s’élève à 430 000 euros va durer quatre semaines.

 

Vous ne partez pas au ski cette année ? Consolez-vous, lemoniteur.fr vous ouvre les portes du chantier du Lac d’Artouste (© XL France).

Focus

XL

Créée il y a 17 ans, XL France, dont le site est installé à Puceul, en Loire-Atlantique, est tournée vers les projets industriels complexes. Leur expertise est basée sur les ascenseurs industriels avec entraînement pignon-crémaillère. La société accompagne son client tout au long du projet: XL réalise les études, propose et fabrique la solution. La société a participé au chantier du pont Jacques-Chaban-Delmas, du terminal méthanier de Dunkerque, de la Cité des sciences de Paris, du Métro de Rennes, de la Grande Arche de la Défense, entre autres.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X