Projets

Concours Tour Montparnasse : Studio Gang et nouvelle AOM finalistes

Les deux finalistes du concours, lancé en juin 2016, sont invités à affiner leur projet pour la restructuration de la tour Montparnasse. Résultat en septembre prochain.

Lancé en juin 2016, le concours international pour la restructuration de la tour Montparnasse avait retenu 7 agences pour le second tour du concours, qui s’est déroulé entre octobre 2016 et fin mai 2017. Composées d’expertises pluridisciplinaires, chaque équipe avait pour objectif de redonner, selon les souhaits du comité d’organisation – les copropriétaires de l’Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM) –  « une identité forte, innovante, dynamique et ambitieuse » à la Tour Montparnasse, tout en y intégrant de manière exemplaire les enjeux d’usage, de confort et de performance énergétique.

Après de multiples rencontres et échanges, les équipes françaises de la nouvelle AOM (Franklin Azzi Architecture/Chartier-Dalix/Hardel‐Le Bihan architectes) et les américains de Studio Gang associés à l’agence française Chabanne+Partenaires ont donc été retenus comme finalistes pour ce projet estimé à plus de 300 millions d’euros, financé à 100% par les copropriétaires de la Tour.

« Nous avons été enthousiasmés par la qualité des travaux des 7 équipes candidates, mais il faut faire un choix, c’est l’objet même d’un concours. Les 2 finalistes retenus proposent des projets alliant ambitions urbaines, performances environnementales et qualités d’usages, des exigences qui ont guidé notre décision », ont souligné les membres du jury de sélection.

La troisième étape du concours international est désormais lancée. Les 2 candidats finalistes devront affiner leur projet. La désignation définitive du lauréat est prévue pour la deuxième quinzaine de septembre 2017, avec pour objectif le début des travaux en 2019 et une réalisation achevée à horizon 2023.

«La Ville de Paris se réjouit de cette finale de très grande qualité. Les deux candidats sélectionnés ont su appréhender avec brio les enjeux urbains que pose la Tour Montparnasse. Leurs propositions permettent d’adapter la Tour Montparnasse aux défis du XXIe siècle et d’en faire un nouveau symbole de la modernité architecturale de Paris » s’est réjoui Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris en charge de l’urbanisme.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X