Projets

Concours : six brillants finalistes pour l’illumination des ponts de Londres

Mots clés : Eclairage urbain - Ouvrage d'art

L’atelier français Les Eclairagistes Associés fait partie des équipes sélectionnées pour la phase finale de la compétition lancée pour la mise en valeur lumineuse de la Tamise. Le lauréat sera désigné en décembre prochain.

Des quais de la Loire, à Orléans, à la rive gauche de la Garonne, à Bordeaux, en passant par Lyon, sur le récent pont Schuman, Les Eclairagistes Associés (LEA) ont déjà longé de nombreux cours d’eau. Alors pourquoi pas la Tamise ? L’atelier de création lumière lyonnais figure en tout cas parmi les six équipes retenues pour la phase finale du concours qui avait été lancé en juin dernier pour repenser la mise en lumière des ponts de Londres. Sélectionnés parmi 105 candidats, les Français se retrouvent face à cinq équipes pilotées par des agences d’architecture dont quatre sont établies à Londres et une à New York.

 

Focus

Six équipes pluridisciplinaires

Adjaye Associates avec Chris Ofili, Thukral & Tagra, Doug Aitken, AKTII, HPF (Hurley Palmer Flatt), Four Communications, DP9, Plan A et DHA Designs.

AL_A avec Asif Kapadia, Simon Stephens, SEAM Design et GROSS.MAX.

Diller Scofidio + Renfro avec L’Observatoire International, Arup, Transsolar, Jennifer Tipton et Oliver Beer.

Les Éclairagistes Associés avec ECQI, EWO, Federico Pietrella et GVA Lighting Europe Limited.

Lifschutz Davidson Sandilands avec Future\Pace, Leo Villareal, Pentagram, Price & Myers, Atelier Ten, Beckett Rankine et Core Five

Sam Jacob Studio et Simon Heijdens avec Electrolight, Daisy Froud et Elliott Wood.

 

Choisis essentiellement sur références, ces six concurrents vont désormais devoir élaborer un projet d’éclairage pour quatre ponts – Westminster, Waterloo, London et Chelsea – tout en réfléchissant à un plan plus vaste de mise en valeur du fleuve londonien, sur une portion qui comptera à terme 17 ouvrages routiers, piétonniers ou ferroviaires. Le lauréat, qui sera désigné au début du mois de décembre 2016, sera celui qui aura su répondre à la demande de « The Illuminated River Foundation ». A savoir : imaginer une installation élégante, fascinante et emblématique des grandes ambitions de la capitale anglaise en matière environnementales et technologiques… rien de moins. Le projet « Illuminated River », qui doit être financé à hauteur de 20 millions de livres (un peu moins de 24 millions d’euros, aujourd’hui) par des fonds privés, devrait être mis en œuvre en plusieurs phases entre 2018 et 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X