Projets

Concours : il faut doter la Lituanie d’une grande salle de concerts

Mots clés : Architecte - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Une compétition internationale ouverte à tous les architectes a été lancée pour que Kaunas, la deuxième ville du pays, puisse accueillir un équipement culturel répondant aux attentes des grands orchestres. Les candidats ont jusqu’au 6 septembre pour envoyer leur proposition.

Sur les rives du fleuve Nemunas (ou Niémen), Kaunas peut se targuer d’être un lieu de culture et de savoir. La deuxième ville de Lituanie vante ainsi ses douze universités et ses festivals de musique. Elle a la réputation d’une ville hautement créative et sera, en 2022, Capitale européenne de la culture. Sauf que… Kaunas n’a pas de salle de concerts digne de ce nom. C’est même toute la Lituanie qui manque cruellement d’un équipement de rang international, susceptible de répondre aux exigences, notamment en matière d’acoustique, des formations jazz et des orchestres classiques les plus renommés.

Il était devenu urgent d’y remédier. La municipalité de Kaunas a donc lancé le concours international d’architecture, piloté par la société britannique Malcolm Reading Consultants, qui devra lui permettre de se doter, d’ici à la fin 2021, d’un centre dédié à la musique d’environ 11 750 m². Le futur bâtiment comportera une grande salle de concert de 1500 sièges et un auditorium secondaire. Ce centre, d’ores et déjà baptisé M.K. Čiurlionis (du nom d’un artiste et compositeur lituanien dont on peut apprendre que la carrière fut « courte mais prolifique ») se dressera sur la rive sud du Nemunas. En outre, le projet, qui inclura la création d’un parc public, devra permettre de « réorienter la ville vers son fleuve ». Rien de moins.

 

Trois lauréats mais un seul chantier

 

Organisé en un tour unique, ce concours anonyme est ouvert à tous les architectes, dès lors qu’ils sont « qualifiés ». Les candidats devront remettre leur proposition avant le 6 septembre prochain et le jury fera son choix à la fin de ce même mois. A cette période, trois lauréats seront désignés et chacun sera gratifié d’un montant de 25 000 €. Et ensuite, il faudra négocier. Une procédure sera lancée entre les trois équipes et la Ville de Kaunas pour déterminer quel projet verra finalement le jour. Le chantier qui débutera en 2019 devrait coûter environ 30 M€.

Cette annonce devrait normalement susciter les envies. Après tout, dans un autre pays balte, l’Estonie, c’est aussi un avis de concours international qui avait, en 2005, mené une jeune agence française, DGT, à construire le Musée national à Tartu , elle aussi deuxième ville du pays. Un édifice qui a ouvert en septembre dernier et a été couronné par le grand Prix de l’Afex 2016 (Architectes français à l’export). Cela dit, sans vouloir insister.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X