Energie

Comment Veolia va transformer les déchets de Mexico en énergie

Veolia a annoncé dimanche 21 mai avoir remporté un contrat pour concevoir, construire et gérer la première unité de valorisation énergétique des déchets d’Amérique latine, à Mexico, représentant un chiffre d’affaires cumulé de 886 millions d’euros sur 30 ans.

« En partenariat avec des entreprises leaders mexicaines et internationales, Veolia construira et exploitera la première unité de valorisation énergétique du continent latino-américain », a fait savoir dimanche 21 mai le spécialiste français de la gestion de l’eau et des déchets dans un communiqué. 

Le contrat a été remporté par la filiale du groupe français, Proactiva Medio Ambiente, dans le cadre d’un appel d’offres public du gouvernement de la ville de Mexico.  

Cette usine traitera près de 1,6 million de tonnes de déchets ménagers par an, ce qui représente « une capacité deux fois supérieure à la plus importante installation française », les 10 millions d’habitants de Mexico produisant 13.000 tonnes de déchets par jour, a souligné Veolia. 

« Cette nouvelle installation (…) transformera quotidiennement près d’un tiers de déchets ménagers de la ville en énergie verte. Ainsi, la production de 965.000 MWh électriques annuels alimentera directement le métro de Mexico », a expliqué Veolia. 

La construction de l’usine devrait débuter en 2017, pour un démarrage de l’activité prévu pour 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X