Commande publique

Comment une collectivité châlonnaise fixe à l’avance la rémunération forfaitaire de ses maîtres d’oeuvre

Mots clés : Etat et collectivités locales - Travail

Tenir l’impératif budgétaire de maîtriser le coût global de l’opération, voire de réduire le coût des travaux par rapport à l’estimation initiale… C’est l’objectif que la Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne a fixé aux équipes candidates dans deux récentes consultations de maîtrise d’oeuvre.

Imposer un tarif à ses concepteurs, un pari fou ? La Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne (Marne) a, elle, sauté le pas. Elle teste cette nouvelle stratégie d’achat dans deux procédures de maîtrise d’oeuvre concernant respectivement la réhabilitation d’une dé­chetterie et la création sur un site unique du campus de l’université de Reims Champagne-Ardenne. Elle est partie du constat suivant : avec la crise économique touchant le secteur du BTP, la vive concurrence a tiré les prix de la maîtrise d’oeuvre vers le bas et par ricochet la qualité de ses prestations – avec souvent pour effet des dérapages de coûts et de délais et donc un dépassement de l’enveloppe financière initiale des opérations.

 

Rémunération fixée autour de 10% du coût prévisionnel des travaux

 

Dans un contexte budgétaire contraint, la communauté d’agglomération aspire à tenir son budget. Elle a, à cet effet, adopté pour chacune des deux opérations de travaux une délibération l’autorisant à fixer, avant le lancement des consultations, la rémunération forfaitaire de l’équipe de maîtrise d’oeuvre. Pour la déchetterie, ce montant s’élève à 150 000 euros HT (soit 9% du coût prévisionnel des travaux estimé à 1 650 000 euros HT), et pour le campus à 720 000 euros HT (12% du coût prévisionnel des travaux estimé à 5 135 000 euros HT). Objectif : « améliorer le service rendu par le futur maître d’œuvre, et notamment la maîtrise du coût global de l’opération, voire une réduction du coût des travaux par rapport à...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X