Immobilier

Comment la Caisse des Dépôts va soutenir la construction et la rénovation des logements sociaux

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Prêt à 0%, à taux fixe et à différé de remboursement sur 20 ans… La Caisse des Dépôts va déployer d’ici la fin de l’année 2015 trois nouveaux produits financiers à destination des bailleurs sociaux. Objectif : les pousser à réhabiliter et soutenir la construction de logements sociaux.

« Je souhaite que d’ici 2017, la Caisse des dépôts accélère le financement de la réhabilitation thermique du parc social et passe de 40 000 à 60 000 logements réhabilités par an, ce qui portera nos financements à 5 milliards d’euros sur quatre ans », a indiqué Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts (CDC), mercredi 23 septembre, au Congrès HLM.

Pour attiser l’intérêt des bailleurs sociaux et atteindre son objectif, la CDC accorde dès à présent l’éco-prêt logement social (éco-PLS) et le prêt anti-amiante à 0%. En parallèle, la Caisse va proposer, au plus tôt d’ici la fin de l’année 2015, un prêt à taux fixe sur 15 à 20 ans dédié à la réhabilitation thermique des logements. « Ce produit répond à une demande des bailleurs sociaux qui redoutent une remontée des taux », signale Pierre-René Lemas. Ce nouveau produit financier est en cours de conception. Le taux d’intérêt n’est pas défini, « il dépendra des conditions de financement accordées par la Banque européenne d’investissement (BEI) », explique le directeur général. Il précise vouloir ouvrir une enveloppe de 500 millions d’euros sur deux ans.

 

Prêt avec différé d’amortissement sur 20 ans pour les bailleurs sociaux

 

En 2014, près d’un logement sur trois sorti de terre était un HLM et 16,7 milliards d’euros de prêts ont été octroyés par la CDC pour soutenir la construction. Cette production importante de nouveaux logements sociaux creuse les fonds propres des organismes HLM qui pourront à l’avenir éprouver des difficultés à investir dans de nouvelles opérations selon la Caisse des Dépôts.

Cette dernière compte donc proposer « un prêt sur 40 à 60 ans avec un différé de remboursement des intérêts de 20 ans, explique Pierre-René Lemas. Ces prêts seront quasiment considérés comme des fonds propres. » Ni l’enveloppe, ni le taux d’intérêt n’ont été déterminés mais ces nouveaux crédits pourraient être proposés d’ici la fin de l’année 2015. Les crédits proposés seront financés par Action Logement et les fonds d’épargnent de la Caisse, ils seront garantis par la BEI.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X