Règles techniques

Comment ça marche : protection contre l’incendie

La sécurité des personnes et des biens contre l’incendie doit être prise en compte dès la conception des bâtiments, les éléments de construction devant être aptes à résister à l’action du feu. Des moyens de prévention sont mis en oeuvre pour éviter la naissance d’un incendie, son développement et sa propagation. Détails.

Les différentes parties d’un bâtiment doivent permettre l’évacuation des personnes et la sauvegarde des biens dans de bonnes conditions, et les secours doivent pouvoir y intervenir efficacement.

 

Principes

 

La protection contre les risques d’incendie a pour objectifs :

– d’éviter le départ du feu (a) concernant la fabrication et la mise en oeuvre des équipements d’électricité, de gaz, etc. ;

– de limiter un incendie éventuel (b) en réduisant la part des matériaux inflammables et en prévoyant des moyens d’extinction ;

– de confiner l’incendie (c) pour empêcher son extension vers d’autres locaux ;

– d’assurer l’évacuation ordonnée des occupants (d) par la création de cheminements et dégagements protégés et signalés ;

– de faciliter l’accès aux secours (e) avec des voies d’accès pour les véhicules de pompiers et des dégagements protégés ;

– d’éviter la propagation de l’incendie entre immeubles (f) en limitant l’utilisation de matériaux combustibles dans les toits et façades.

Afin d’assurer la détection du feu, l’évacuation des occupants et l’arrivée rapide des secours, il est nécessaire de maintenir la stabilité du bâtiment le plus longtemps possible. Ainsi les caractéristiques « stable au feu », « pare-flammes » et « coupe-feu » des matériaux sont-elles définies en heures par des essais normalisés (g).

 

 

Propagation du feu en façade

 

La propagation du feu par les façades doit être maîtrisée afin d’éviter la généralisation d’un incendie éventuel à tous les étages. Une distance minimale de protection contre le passage des flammes, appelée C + D, permet d’assurer un écran vertical résistant aux flammes et au passage des fumées.

Moyens d’extinction

 

Différents moyens d’extinction (mobiles ou fixes) sont utilisés : raccords d’alimentation en eau (a), robinets d’incendie (b), réseaux de sprinklage (c), extincteurs (d). Ces équipements doivent être indiqués par une signalétique (e).

 

Désenfumage

 

Le désenfumage naturel des circulations nécessite la mise en oeuvre de dispositifs d’ouvrants, en façade
ou en toiture. Il doit être pris en compte dans la conception d’espaces d’attente sécurisés qui permettent
aux personnes en situation de handicap d’attendre les secours (a).

Ces dispositifs sont actionnés de façon manuelle ou automatique (b).

Des dispositifs avertisseurs (détecteurs d’incendie ou de fumées) permettent la détection et l’ouverture automatique des exutoires (c).

 

Désenfumage des escaliers

 

Cette fiche est extraite de l’ouvrage La Construction : comment ça marche ? de U. Bouteveille, édité aux Éditions du Moniteur. Vous pouvez vous le procurez en cliquant  ici .

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X