Règles techniques

Comment ça marche : l’isolation des combles perdus

Mots clés : Politique énergétique

Les greniers et les combles perdus, accessibles ou non, nécessitent la mise en oeuvre d’une isolation performante, gage de confort et d’importantes économies d’énergie. L’isolation de combles perdus permet généralement d’obtenir une performance thermique importante puisqu’aucune épaisseur limite d’isolant n’est à respecter. L’été, les combles perdus isolés protègent la partie habitable des fortes chaleurs.

Principe

 

En fonction du type de charpente (industrialisée ou traditionnelle), de son accessibilité et de la configuration du sol (plancher haut ou solives et plafond), plusieurs types d’isolation sont possibles. Un matériau en panneau ou en rouleau est posé ou déroulé (a) alors qu’un matériau en vrac (fibres de bois, ouate de cellulose, etc.) est soufflé (b) ou répandu (c).

 

Mise en oeuvre par déroulage sur plafond

 

La laine minérale est déroulée, pare-vapeur vers le bas, directement sur le plafond qui sépare les pièces habitables des combles. Cette mise en oeuvre est simple et rapide. Afin d’éviter les ponts thermiques, les espaces vides non calfeutrés (a) sont évités : la partie supérieure des solives est recouverte d’isolant. S’il n’est pas assez épais, une seconde couche sans pare-vapeur est posée (b).


 

Mise en oeuvre par soufflage

 

Le soufflage nécessite un compresseur et une machine de soufflage mécanique. Ce procédé rapide à mettre en oeuvre est recommandé en cas d’accès difficiles. Des piges graduées placées au sol permettent de contrôler l’épaisseur de l’isolant soufflé qui doit prendre en compte le tassement. La mise en place d’un pare-vapeur indépendant est obligatoire.


 

Mise en oeuvre par épandage

 

Le produit isolant est réparti entre les solives par épandage manuel, l’ensemble étant ensuite égalisé à la hauteur appropriée à l’aide d’un râteau. La mise en place d’un pare-vapeur indépendant est obligatoire ; sa continuité et son étanchéité aux jonctions avec les points singuliers doivent être assurées.


 

Points singuliers

 

La trappe d’accès aux combles perdus doit être isolée et étanche à l’air (a). Le passage des gaines et câbles à travers le pare-vapeur doit être calfeutré à l’aide d’un adhésif (b). La distance de sécurité au droit des conduits de fumée est assurée par un chevêtre en béton (c). Afin d’éviter la détérioration et le tassement de l’isolant, des zones de circulation doivent être aménagées (d). La jointure toiture/façade doit être calfeutrée (e).




 






 

 

Cette technique est extraite de l’ouvrage La Construction : comment ça marche ? de U. Bouteveille, édité aux Éditions du Moniteur. Vous pouvez vous le procurez en cliquant  ici.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    assez d'accord mais...

    …si seulement la moitié des entreprises faisaient ce qui est conseillé dans cet article, ce serait déjà pas mal. je pense que c’est un des postes les moins bien réalisés sur chantier, d’une manière générale
    Signaler un abus
  • - Le

    Hors sujet

    Toujours très drôle les conseils illustrés sur l’isolation des combles perdus…Avant toute chose¨: il serait bon de virer une bonne fois pour toute nos chères tuiles (bien de chez nous) responsables des surchauffes estivales dans les combles, inutiles l’hiver, coûteuses lors des tempêtes voire meurtrières, responsables de dégâts des eaux et enfin pesantes pour les charpentes. Mais puisqu’il s’agit d’une véritable industrie bien rodée il faut encore et encore l’imposer pour l’emploi et ce sacré commerce. Stupide constat.Et bien sur la laine minérale pour en rajouter une couche!
    Signaler un abus
  • - Le

    OK avec Etienne : même : PEUT FAIRE BEAUCOUP MIEUX

    Diverses réflexions sur le peu de ce que je vois : – pourquoi, lors de la présentation de l’isolant en panneau ou rouleau, citer : laine minérale? (quid des : laines de bois, chanvre, lin, …?) – pourquoi, autour du conduit feu, imposer comme seule proposition un bloc de béton : pourquoi pas un isolant non inflammable tel que vermiculite ou laine de roche? – pourquoi imposer un pare-vapeur partout sur le territoire en cas d’isolation de combles (une carte existe, avec les nécessités ou non d’un pare-vapeur), – qu’en est-il des situations différentes, selon que l’isolant sera recouvert ou pas, – jointure toiture/façade : qu’en est-il de la continuité du pare-vapeur? Je crains que cet ouvrage ne soit une somme de raccourcis et non des propositions étayées, en respect des réglementations.
    Signaler un abus
  • - Le

    Ca progresse mais peut mieux faire

    le premier dessin avec les rouleaux :comment je fais pour scotcher (à l’envers) les différents lés de frein-vapeur? J’y arrive pas. Donc le premier niveau de rouleaux devrait être sans frein-vapeur, comme le 2e niveau. On pose le frein-vapeur avant, on le scotche lé sur lé avec recouvrement, les points singuliers tous bien traités : une belle étanchéité à l’air bien faite. Et après seulement on pose l’isolation. Autre chose : pour moi une solive, ça fait grosso modo 22 cm. et 22 cm d’isolants c’est vraiment pas assez. A la louche 30 cm pour du BBC, 40 cm pour du passif. Alors s’il vous plait, dans les dessins, montrez-nous du 30, du 40 cm d’isolant… Merci!
    Signaler un abus
  • Voir tous les commentaires (4)
    Commenter cet article
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X