Règles techniques

Comment ça marche : Installations sanitaires accessibles

Les installations sanitaires accessibles doivent présenter un espace libre de 1,50 m de diamètre minimal en dehors de l’emprise des équipements fixes (lavabos, baignoire, douche, WC et lave-linge éventuel) et de l’espace du débattement de la porte. Il est toutefois toléré que cet espace libre empiète sur les parties sans emprise au sol du lavabo et du WC. L’espace libre peut également empiéter sur les douches à l’italienne (avec siphon de sol et absence de seuil).

Cabinets d’aisances

 

Le cabinet d’aisances doit offrir un espace suffisant pour permettre le transfert d’une personne utilisant un fauteuil roulant. Cet espace libre de 0,80 × 1,30 m est positionné latéralement à la cuvette et en dehors du débattement de la porte. Des barres de transfert réglables et amovibles (a) ou fixes (b) sont installées, idéalement des deux côtés de la cuvette du WC.

a) Barres de transfert amovibles

 

b) Barres de transfert fixes

 

Exemple d’aménagement

 

Baignoires

 

La baignoire doit comporter un rebord de 30 cm pour permettre à une personne en situation de handicap de s’asseoir et d’effectuer son transfert depuis le fauteuil roulant. Il existe des baignoires à porte d’accès frontale permettant un accès de plain-pied.

Baignoire à porte d’accès frontale (cotes en cm)

 

Exemple d’aménagement

 

Installation non conforme : absence de rebord

 

Lavabos

 

Un espace libre est aménagé sous les lavabos afin de permettre leur utilisation par une personne en fauteuil roulant (a). La hauteur libre sous le lavabo doit être d’au moins 0,70 m, ce qui impose de déporter le siphon. La hauteur du dessus du lavabo ou du plan de travail dans le cas de vasques doit être de 0,80 m. Un espace minimum de 1,50 × 1,50 m facilite la manoeuvre du fauteuil (b). Les lavabos sur glissière permettent un ajustement vertical et horizontal (c).

 


Exemple d’aménagement

 

Espace de manœuvre

 

Lavabo sur glissière

 

Douches

 

Les bacs de douche accessibles doivent être équipés d’une rampe amovible si leur ressaut est supérieur à 4 cm. Des barres d’appui sécurisant l’entrée, la sortie, la position assise ou debout peuvent être complétées par un siège amovible.

Exemple d’aménagement

 

 

Cette technique est extraite de l’ouvrage La Construction : comment ça marche ? de U. Bouteveille, édité aux Éditions du Moniteur. Vous pouvez vous le procurez en cliquant  ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X