Collectivités territoriales

Collectivités : France urbaine lance un cycle de travail sur les mobilités

Mots clés : Etat et collectivités locales - Travail

A la veille des Assises de la mobilité, France urbaine initie une démarche avec une trentaine de partenaires économiques sur la thématique des transports. En mettant en place une nouvelle façon de travailler, les collectivités adhérentes et  les acteurs de la mobilité souhaitent créer un lieu de réflexion, d’échanges de bonnes pratiques… et peser lors des Assises.

Le moment est opportun ! Alors que le gouvernement se prépare à ouvrir les Assises de la mobilité, courant septembre, France urbaine lance parallèlement un cycle de travail sur la même thématique, le 19 septembre. « Notre volonté était d’abord de mieux faire travailler nos partenaires et nos adhérents. Le thème de la mobilité s’est imposé car il est au cœur des enjeux urbains », nous indique l’association d’élus. Et France urbaine l’assure : le thème a été choisi avant l’annonce des Assises de la mobilité, « même si nous savions, à travers le programme d’Emmanuel Macron, que cette problématique serait très présente durant le quinquennat ».

 

Quatre groupes de travail

 

Quatre groupes de travail seront créés. Ils travailleront sur les questions de désengorgement des centres-villes, de logistique urbaine, de numérique, et sur le sujet « Réinventer la ville et la mobilité de demain ». Autonomes, ils choisiront leur propre rythme de réunions, la forme (livre blanc, événement…) et la date du rendu de leurs travaux. Deux échéances leur sont cependant imposées : ils doivent livrer leur diagnostic et leur agenda avant décembre 2017, et leurs conclusions avant fin 2018.

Autour de deux partenaires institutionnels, le Groupement des autorités responsables de transports (le Gart, regroupant des collectivités) et le think tank Atec ITS, ce travail doit permettre « d’enrichir une réflexion commune » et de faire se rencontrer les besoins des collectivités et les offres des acteurs économiques (une trentaine en tout, parmi lesquels Keolis, SNCF, Bouygues construction, Transdev, Clear Channel…) et de comparer les bonnes pratiques.

Avec cette nouvelle démarche, France urbaine souhaite également s’imposer lors des Assises de la mobilité. « Nous ne nous positionnons pas en simple commentateur, mais voulons aller plus en étant véritablement force de propositions. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X