Industrie/Négoce

Cofaq : vers une massification des achats

Avec l’ouverture en 2016 de son centre de distribution à Naintré, la coopérative a finalisé la transformation de sa logistique débutée il y a trois ans. Son nouveau chantier : améliorer la performance achats et la rotation des produits stockés.

Le groupement Cofaq se porte bien. Très bien même. Et la coopérative veut le faire savoir comme en témoigne l’allocution de son président, Denis Taillardat, devant ses adhérents, réunis au Palais des congrès de Versailles (Yvelines) en Assemblée générale annuelle, le 25 juin dernier. « En rompant avec notre traditionnelle assemblée générale annuelle à Poitiers, je voulais que 2017 marque un tournant, qu’elle soit l’occasion de démontrer notre cohésion, notre force, notre volonté commune d’entrepreneurs indépendants mais soucieux de développer ensemble leurs affaires ».

Ou encore par le bilan comptable dressé à cette occasion dans un communiqué de presse. « A fin mai 2017, l’activité Cofaq achats centralisés confirme sa dynamique de croissance avec un score de +6,8 %. Même tendance à la hausse du côté des ventes, avec pour le réseau professionnel une hausse du chiffre d’affaires de 8 %, et pour le réseau grand public de 2,2 % ». Des résultats qui confirment la bonne année 2016. La société poitevine avait vu ses ventes progresser de 3 % à 963 M€ et son activité achats centralisés croître de 5,5 %.

Optimisation de la logistique

Les dirigeants ont aussi profité de cette AG pour détailler les chantiers du groupement. « Cofaq est une PME de 150 personnes, au service d’un réseau de près de 600 points de vente, a tenu à préciser Thierry Ancelin, son directeur général. Pour autant, ses missions, ses services et ses investissements doivent être similaires à ceux d’un grand groupe. » Et notamment au niveau logistique.

Avec l’inauguration en juin 2016 du centre de distribution Distrifaq à Naintré (Vienne), « nous avons plus que doublé la surface et le potentiel logistiques de notre groupement », poursuit-il. Conséquence, depuis quelques semaines, la coopérative peut, à partir de ses deux centres livrer les produits vers le client final.

Vers une massification des achats

La prochaine étape pour le groupement, c’est le passage à « d’une logistique de services à une logistique d’achat ». « Nous voulons optimiser les stocks et massifier les achats pour bénéficier d’un meilleur prix », précise-Thierry Ancelin. C’est ainsi que Emmanuelle Bouyer et Charles Ajayi viennent d’être recrutés. « Ils ont pour mission, en collaboration avec l’ensemble des chefs produits, d’améliorer les performances achats et la rotation des stocks ». Une quinzaine d’autres recrutements sont prévus en 2017 au sein des fonctions supports du groupement et des équipes enseignes.

 

DistriFaq et Hex-Appro, les deux poumons logistiques du groupe Cofaq

Les deux centres de distribution hébergent 35 000 références. Ils assurent un taux de services de 97 % et un taux de rupture inférieur à 0,5 %. Hex-Appro, installé en région parisienne, abrite 15 000 références sur 6300 m2. Quant à Distrifaq, il est implanté dans la Vienne. Il s’étend sur 11.000 m². Le bâtiment peut contenir jusqu’à 20 000 références dont 1000 palettes de produits inflammables.

 



Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X