Immobilier

Clairsienne propose des maisons évolutives

En Aquitaine, l’entreprise social pour l’habitat Clairsienne multiplie les opérations comprenant des logements dont le nombre de pièces peut évoluer.

Les nouveaux programmes d’accession sociale que propose Clairsienne sont en quelque sorte un retour aux sources. Issu du mouvement d’autoconstruction coopérative Castors, Clairs Logis d’Aquitaine construisait dès 1958 des maisons individuelles en secteur rural. Rebaptisée « Clairsienne » en 2001, l’Entreprise sociale pour l’habitat (ESH) se met à développer des programmes d’envergure, notamment dans l’aménagement, les terrains à bâtir. Elle lance son premier écoquartier des Akènes, sur rive droite de la Garonne, qui a été primé en 2011 d’un trophée d’aménagement.

La nouvelle stratégie de Clairsienne suit sans doute celle de son actionnaire de référence, le Comité interprofessionnel du logement du Sud-Ouest (Cilso). En 2014, Clairsienne se rapproche...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X