Immobilier

Cinq conseils pour réussir son crowdfunding dans la promotion immobilière

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Certains promoteurs immobiliers lèvent plusieurs centaines de milliers d’euros en quelques heures à l’aide du crowdfunding. Voici quelques recommandations pour les imiter.

Elles poussent comme des champignons ! Les plateformes de crowdfunding – aussi appelé financement participatif – dédiées à la promotion immobilière se développent à vitesse « grand V » sur le web. Ces sociétés s’appellent Anaxago, Wiseed, Inidev… et proposent aux promoteurs immobiliers de lever des fonds en un temps record. Jusqu’à 1 million d’euros par opération, récoltés parfois en quelques heures.

« En général, les promoteurs se tournent vers le crowdfunding pour faire face à une forte accélération de leur activité ou pour compléter un besoin de fonds propres plus importants qu’auparavant, à cause des banques qui relèvent leurs critères de sélection », indique Joachim Dupont, cofondateur d’Anaxago. Selon les professionnels, environ un tiers des dossiers proposés par les promoteurs peuvent directement faire l’objet d’une levée de fonds. Voici quelques conseils pour faire partie des heureux élus.

 

Un projet bien ficelé

 

Inutile de candidater au crowdfunding sans disposer d’un permis de construire purgé de tous recours, d’une garantie financière d’achèvement (GFA) et sans avoir déjà commercialisé 40 à 50% du programme. Pour...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X