Industrie/Négoce

Ciment : les Etats-Unis et le Mexique signent un pacte de non-agression

Les deux pays ont mis fin lundi à une dispute commerciale veille de seize ans en signant un accord prévoyant l’importation chaque année de 3 millions de tonnes de ciment mexicain vers les Etats-Unis, afin notamment de reconstruire les zones dévastées par Katrina.
Cet accord, qui entrera en vigueur le 3 avril, porte uniquement sur les trois prochaines années, ont précisé les services du représentant américain pour le Commerce.
« Il permet une augmentation nécessaire de l’offre de ciment aux Etats-Unis à un moment où la demande est forte, alors que la région du Golfe du Mexique accélère la reconstruction » après le passage dévastateur des cyclones Katrina et Rita à la fin de l’été, a souligné le représentant américain pour le Commerce, Rob Portman, cité dans le communiqué.
Outre les 3 millions de tonnes d’importations, l’accord prévoit aussi que la taxe sur le ciment mexicain à son entrée aux Etats-Unis passe à 3 dollars la tonne contre 26,28 dollars auparavant.
Cette taxe dite « anti-dumping » était à l’origine d’une dispute qui durait depuis 16 ans. Les Etats-Unis l’avait instituée en 1990, estimant que les prix pratiqués par le Mexique étaient inférieurs à ceux du marché.
L’accord prévoit enfin un accès facilité au marché mexicain pour le ciment américain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X