Industrie/Négoce

Ciment bas carbone : Ecocem ouvre une deuxième usine à Dunkerque

Mots clés : Établissements industriels, agricoles, ICPE - Produits et matériaux

Le fabricant de laitier moulu de haut-fourneau Ecocem France investit 37 millions d’euros dans un nouveau site de production à Dunkerque (Nord). L’usine, qui abritera une station de broyage et un mélangeur pour fabriquer du ciment, devrait permettre à la société de mieux couvrir le territoire français ainsi que le Royaume-Uni.

Après le sud avec Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Ecocem France met le cap au nord. Comme Le Moniteur l’indiquait en juin, l’industriel ouvre un deuxième site de production et a opté pour Dunkerque (Nord). Un choix logique pour la jeune société détenue à 30% par le groupe sidérurgique ArcelorMittal (1) que de s’installer une nouvelle fois au plus près des hauts-fourneaux afin d’y transformer le laitier granulé issu de la fonte en laitier moulu. « Nous dupliquons le modèle de notre site de Fos-sur-Mer : une station de broyage et un mélangeur (2) », décrit Michel Pigeat, le directeur général, qui évoque un investissement de 37 millions d’euros.

L’ambition est d’y produire du laitier moulu, du ciment ainsi qu’une nouvelle gamme de produits intégrant du laitier que l’industriel s’apprête à lancer en début d’année prochaine. La capacité de production du site de Dunkerque, de 750 000 tonnes annuelles pour commencer, pourra atteindre 1,4 million de tonnes à terme, annonce Michel Pigeat.

 

Grand Paris et Royaume-Uni

 

En s’implantant à Dunkerque, Ecocem France couvre désormais l’ensemble du territoire français et se place au plus près des marchés qui commencent à découler des vastes projets d’infrastructure du Grand Paris. La société voit également plus loin, et notamment de l’autre côté de la Manche, où le secteur de la construction est depuis longtemps friand de laitier moulu. « Le Royaume-Uni est un marché demandeur que nous allons pouvoir approvisionner en bateau », se félicite Michel Pigeat, lorgnant également le projet de tunnel immergé reliant l’Allemagne et le Danemark, dont le français Vinci est l’un des principaux attributaires. La première pierre du site de Dunkerque doit être posée avant la fin de cette année pour une mise en service avant fin 2017.

(1) les 70% restants sont détenus par le holding irlandais Ecocem Materials

(2) ce mélangeur est en cours de construction et devrait être opérationnel avant la fin de cette année

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X