Culture

« Chiffre d’or » par Jean-Philippe Defawe

Les 26e jeux Olympiques d’été ont été déclarés ouverts ce vendredi 08/08/2008 à 8 heures, 8 minutes et 8 secondes. On l’aura compris, le 8 est le chiffre porte-bonheur des Chinois.

L’origine de cette superstition provient du fait qu’en mandarin et ses dialectes, le chiffre 8 se prononce « ba », presque comme les mots fortune, richesse et prospérité.
Depuis que l’argent est roi en Chine, le 8 est une valeur marchande. Des milliardaires n’hésitent pas à acheter aux enchères des plaques d’immatriculation au double du prix de leur voiture de luxe ! Autre exemple de la foi des Chinois dans le pouvoir du chiffre 8, le numéro de téléphone 88888888 s’est vendu 270.000 dollars, soit 175.000 euros !
Même dans l’architecture, la superstition prend le dessus. Si la Jin Mao Tower, à Shanghaï, compte 88 étages c’est plus en raison du pouvoir magique que ces deux 8 que des calculs du cabinet américain Skidmore, Owings and Merrill.
En Chine, chaque chiffre est ainsi connoté. Le 9 est le symbole de la longévité et l’on raconte qu’il y aurait 9999 pièces dans la Cité interdite. A l’inverse, le 4, qui se prononce « seu » comme « mort » est à bannir, à l’image du 13 en occident. Ainsi, rares sont les hôtels chinois à compter un étage ou une chambre 4.

Ce pouvoir des chiffres a toujours existé, même de notre côté de la planète et notamment dans une discipline aussi rigoureuse que l’architecture. Il en est ainsi du fameux nombre d’or, ou la divine proportion, qui aurait permis à l’architecte Phidias* de concevoir le Parthénon. Ce nombre d’or serait pour certains architectes comme Le Corbusier**, « la clé de l’harmonie d’une œuvre d’art ». Et pourquoi pas ? Ce mythe architectural a au mois l’avantage d’apporter un peu de magie à une matière qui se doit de rester cartésienne.

Jean-Philippe Defawe est rédacteur en chef du Moniteur-expert.com

* Précision d’un lecteur apportée le 12 août : les architectes du Parthenon sont Ictinos et Callicrates qui travaillèrent sous la direction de Phidias, sculpteur, auteur de la statue d’Athena.

** Autre précision du même lecteur : Le Corbusier, il a surtout travaillé au moyen des séries de Fibonacci pour concevoir le « Modulor » qui est bien sur, basé sur la « Divine Proportion ».




Une réaction, une suggestion… Ecrivez-nous !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X