Chantiers

Charlotte d’Aquilante, conductrice de travaux monuments historiques

Mots clés : Conservation du patrimoine - Maçonnerie - Produits et matériaux

La restauration de l’Hôtel des Invalides, le Grand Hôtel-Dieu de Lyon… ont pour point commun Charlotte d’Aquilante. Une jeune conductrice de travaux de maçonnerie et pierre de taille monuments historiques. Portrait.

A 26 ans, Charlotte d’Aquilante est conductrice de travaux monuments historiques chez Pradeau Morin. Elle dirige notamment le chantier des Invalides. Son parcours est plutôt atypique. D’un bac scientifique, Charlotte passe son diplôme de conducteur de travaux en alternance avec Soletanche Bachy pendant deux ans. Diplômée haut la main, elle décide de repartir sur une formation plus terrain et plus technique. « Je voulais me rapprocher de ce que j’aimais, du terrain et de la pierre. Une histoire ancienne puisque toute petite déjà et jusqu’à mes 16 ans, je restaurais avec ma mère de belles bâtisses que nous revendions ». C’est donc reparti pour une formation en repassant par le début : un CAP taille de pierre, le pré-requis obligatoire, avec un stage en 2010, suivi d’une alternance BPMH avec Pradeau Morin. Cette perfectionniste poursuit sa formation à l’ESTP et obtient sa licence avec le CNAM en bi-parcours management et gestion des opérations de construction pendant un an. « J’ai fait ce choix par passion, d’autant que j’avais deux ans d’avance ».

Embauchée depuis trois ans, Charlotte gère plusieurs chantiers en même temps. Et s’en donne à cœur joie. « Travailler dans du beau et suivre la vie de chantier toujours en mouvement est très motivant. On y met de l’énergie mais on en reçoit aussi par la satisfaction des architectes, des clients et par le résultat lorsque les échafaudages tombent ». Sur les Invalides, Charlotte a suivi trois tranches sur les quatre. Un chantier spécial qui s’étale dans le temps mais où le planning est serré, et la durée des tranches très courte, d’autant que les travaux se déroulent sur un site occupé à temps plein.   

 

Les qualités requises pour être conducteur de travaux 

 

Etre femme conductrice de travaux, pas si simple ? Pour Charlotte, ce n’est pas un problème. A condition d’avoir un caractère bien trempé, d’être déterminée, d’imposer ses choix avec finesse et sourire. « On inspire un mixte de méfiance et d’admiration, explique t’elle avec enthousiasme. Au final, une fois que l’on a fait ses preuves dans ce milieu masculin, c’est presque un avantage car les clients et les architectes sont plus à l’écoute ». Le plus difficile est, selon cette femme dynamique et passionnée, son jeune âge. En effet, la moyenne d’âge dans la profession tire plutôt vers la cinquantaine. « Quand je suis arrivée avec mes 22 ans, ce n’était pas simple. La population est plutôt vieillissante. Les jeunes ingénieurs souhaitent exercer des postes haut placés. La fonction de conducteur de travaux ne les intéresse pas forcément. D’autant que c’est un métier difficile, qui demande une connaissance technique de terrain. Les professionnels monument historique sont rares, nous sommes en sous-effectif. Chez Pradeau, par exemple, nous sommes cinq conducteurs sur une trentaine de chantier pour 18 millions d’euros de chiffre d’affaires ». Pour cette jeune femme, être conducteur de travaux nécessite une polyvalence, une grande capacité d’adaptation et d’analyse, une prise de risques. « Il faut également faire preuve d’inventivité pour trouver des solutions parfois innovantes. Et c’est ça qui fait que l’on se lève tous les matins ». Sa plus grande satisfaction est de ne jamais faire la même chose. « Quand le rideau de la façade tombe et que l’on voit le résultat, certes c’est une satisfaction, mais au final, le meilleur c’est tout le chemin parcouru avec les équipes et les hommes pour y arriver. Le voyage est au final plus riche que la destination ».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X