Entreprises de BTP

Cession de participations en vue pour EDF en Europe, Brésil et Chine?

Le gouvernement français dresse l’inventaire des positions étrangères d’Electricité de France (EDF) afin d’étudier des ventes de participations en Europe, au Brésil et éventuellement en Chine, indique notre confrère La Tribune de ce lundi 26 août 2002.
« La direction du Trésor aurait en effet décidé de faire pression sur le premier électricien mondial pour le forcer à accélérer l’inventaire de ses filiales étrangères », indique le quotidien.
« En Europe, la vente des participations détenues en Autriche (20% dans Estag), en Suède (36% dans Graninge) ou en Hongrie (89% dans Bert, 50% dans Demasz) ne semblent plus qu’une question de temps », ajoute La Tribune.
Au Brésil, un retrait pourrait également avoir lieu, « si, comme cela semble le cas, les difficultés continuent de s’accumuler sur la filiale Light » et à « condition, bien sûr, de trouver preneur », mentionne La Tribune.
Cette éventuelle cession de Light pouvant ne pas garantir à EDF « l’argent frais dont il a besoin », la direction du Trésor n’hésiterait pas à +sacrifier+ d’autres participations », indique le journal, en évoquant les participations d’EDF en Chine. EDF pourrait ainsi céder les 60% qu’il détient dans la centrale chinoise de Laibin B ou encore les 20% détenus dans la centrale de charbon de Shandong. Ces deux cessions rapporteraient 400 millions d’euros à EDF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X