Droit immobilier Gestion et professions

Cession de droit au bail et jeu de la condition suspensive

Mots clés : Gestion immobilière

La condition suspensive stipulée dans une cession de droit au bail commercial portant sur la conclusion d’un nouveau bail doit être réputée non écrite, car portant sur un élément essentiel du contrat. Or, en pratique, l’acquéreur subordonne souvent la vente à la conclusion d’un nouveau contrat de bail avec le propriétaire, notamment afin de modifier l’activité commerciale autorisée.

En l’espèce, l’exploitant d’un pressing s’engage à céder à une banque son bail commercial, sous diverses conditions suspensives dont la signature d’un nouveau bail. Des pourparlers entre le...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue : Opérations Immobilières
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X