Energie

Certificats d’économie d’énergie : inquiétude quant à la mise en oeuvre de l’obligation « précarité »

GEO France, structure collective dans le cadre du dispositif des CEE plaide pour une mise en oeuvre « la plus simple possible » de la nouvelle obligation « précarité ».

Dans le cadre des travaux parlementaires sur le projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte, les obligés et les parties prenantes au dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) ont hérité d’une obligation d’économies d’énergie spécifique à réaliser au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique.

La mise en oeuvre de cette obligation sera précisée dans un décret. « La mise en œuvre effective de la nouvelle obligation implique la création de nouvelles règles, exceptions, dérogations, qui entraîne un risque important de créer une usine à gaz. Si ce devait être le cas, le cours du CEE précarité en serait d’autant plus élevé », relève l’entreprise dans une analyse publiée le 22 juin. Ce thème figure au programme d’Enerpresse Forum qui ouvre ses portes ce jeudi 25 juin à Deauville. Le président de GEO France, Christophe Février, interviendra lors de la première table ronde consacrée à l’efficacité énergétique et au dispositif des CEE.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X