Industrie/Négoce Béton

Cemex France en recul en 2012

Mots clés : Béton - Industriels du BTP

Le leader mondial du béton prêt à l’emploi a enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires en baisse de 2%. Les perspectives pour 2013 sont également négatives.

Sur un marché des matériaux de construction en repli net en 2012 (-6%), Cemex France (300 sites, 2000 salariés) suit la tendance avec une chute de ses ventes en volume de 5% pour les bétons et de 7% pour les granulats. Exprimée en valeur, le recul est limité à -2%, pour un chiffre d’affaires 2012 de 973 M€ (contre 992 M€ en 2011). Le groupe n’attend pas de rebond en 2013 : « Nous prévoyons encore une dégradation de l’environnement économique, précise Michel André, président de Cemex France. Les capacités d’investissement des entreprises et des ménages restent encore faibles. Les investissements publics seront également ralentis en raison de la conjoncture et des difficultés de financement. » Certains chantiers s’annoncent néanmoins porteurs, relève Cemex France : LGV Tours-Bordeaux, et Bretagne Pays-de-Loire, Canal Seine-Nord, autoroute A63, Grand Paris.

 

Objectif zéro accident du travail en 2013

 

Dans le bilan de l’année 2012, Cemex France met en avant le lancement de plusieurs innovations sur le béton prêt à l’emploi, dont le nouveau BPE autoplaçant Insularis. Autres ses actions en termes de sécurité, qui a abouti à « une diminution de 50% du nombre d’accidents et l’atteinte de 45 semaines sans accidents de salariés ou de sous-traitants ». L’objectif pour 2013 est d’atteindre le seuil de zéro accident. Côté investissements, un budget de 16 M€, comparable à celui de 2012, sera consacré en grande partie au remplacement et à la rénovation de certains sites de production, ainsi qu’au renouvellement du matériel mobile et des réserves de granulats.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X