Immobilier

Carrefour pourrait externaliser son patrimoine immobilier

Dans un entretien au journal Les Echos de lundi, le président du directoire de Carrefour, José Luis Duran n’exclut pas « une possible externalisation » du patrimoine immobilier du groupe de distribution.
Carrefour doit « s’interroger sur la façon de structurer une possible externalisation qui ne pénaliserait pas notre coeur de métier », souligne José Luis Duran.
L’arrivée du tandem Groupe Arnault-Colony Capital (près de 10% du capital), qui devrait obtenir deux sièges au conseil de surveillance lors de l’assemblée générale du 30 avril, avait renforcé les spéculations sur une possible vente des actifs immobiliers de Carrefour.
« Je crois à une possible création de valeur par le biais de l’immobilier, à condition que cela ne mette pas en péril la stratégie opérationnelle du groupe », a insisté le dirigeant de Carrefour.

Carrefour détient aujourd’hui en pleine propriété 40% environ des mètres carrés de ses magasins, jusqu’à 80% dans les hypermarchés principalement en France et en Espagne, a-t-il rappelé.
Carrefour estime ses actifs immobiliers entre 15 et 20 milliards d’euros, un montant sous-valorisé selon certains analystes.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X