Performance énergétique

Capenergies et EnvirobatBDM veulent optimiser les outils de l’efficacité énergétique

Mots clés : Efficacité énergétique

L’association de promotion du bâtiment durable méditerranéen EnvirobatBDM et le pôle de compétitivité Capenergies unissent leur force pour mieux penser l’efficacité énergétique en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

«Nous constatons le déploiement de technologies très élaborées dans des bâtiments peu performants voire des passoires. L’objectif est de penser d’abord à l’enveloppe du bâti pour qu’il consomme le moins possible pour ne pas se retrouver avec des outils surdimensionnés», déclare Florence Rosa, présidente d’EnvirobatBDM, le regroupement interprofessionnel d’acteurs du bâtiment qui s’est donné pour mission de généraliser les bâtiments et quartiers durables en région Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers deux référentiels: «Bâtiment durable méditerranéen» (BDM) et «Quartier durable méditerranéen» (QDM).

Forte de cet objectif, la présidente de l’association s’est rapprochée de Capenergies, pôle de compétitivité dédié à la transition énergétique, vecteur du développement économique et de la compétitivité des filières énergétiques bas carbone. La démarche a abouti d’abord à la participation, depuis un an, de François Contal, le délégué Territorial Alpes-Maritimes, Var et Monaco de Capenergies, aux commissions d’évaluation des porteurs de projets de bâtiments et quartiers durables méditerranéens.

Leur collaboration a pris une dimension plus formelle avec la signature, le 6 juillet dernier à Nice dans le cadre du salon Innovative City, d’une convention de partenariat avec sept axes de travail.

 

Efficacité énergétique

 

Le premier va consister notamment à faire évoluer les référentiels BDM et QDM en y intégrant de nouvelles notions comme l’efficacité énergétique, le bâtiment «smart grid ready», l’autoconsommation ou encore l’approche comportementale des utilisateurs.

La réponse commune à des consultations européennes (Cesba Med, H2020, Cesna Alps) ou nationales est un autre axe de travail. Dans le cadre de l’Opération d’intérêt régional (OIR) «Energies de Demain», Capenergies et EnvirobatBDM ont contribué au lancement de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la rénovation énergétique des copropriétés lancé par l’Agence régionale pour l’innovation et l’internationalisation des Entreprises – Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour le compte de la région Paca, ils ont par ailleurs réalisé ensemble l’étude de préfiguration de la stratégie régionale sur le sujet proposant les pistes à essayer.

«Nous sommes membres de la commission d’évaluation des solutions proposées par les entreprises et copropriétés candidates à l’AMI. Nous sommes en lien avec les différents acteurs: entreprises, bureaux d’études, financiers, etc. En 2017, nous souhaitons élargir la démarche d’offre globale aux secteurs tertiaire, public et privé. Auprès de la région, nous avons proposé de lancer deux AMI spécifiques à ces deux secteurs», précise François Contal.

La prochaine étape consistera à proposer à la principauté de Monaco de déployer les référentiels BDM et QDM sur son territoire.

 

Flexgrid

 

Les deux partenaires veulent aussi apporter leur contribution à des projets intégrant la performance énergétique des bâtiments neufs et en rénovation à l’instar de Flexgrid, le programme d’industrialisation des smart grids porté par la région et dont Capenergies assure la direction opérationnelle.

Ensemble, ils vont poursuivre le travail de sensibilisation à la démarche BDM et QDM auprès des collectivités. EnvirobatBDM a déjà exporté sa démarche de labellisation des bâtiments et des quartiers en Occitanie, Ile-de-France et Nouvelle-Aquitaine. Chacune de ces régions développe des référentiels spécifiques tenant compte des caractéristiques de leurs territoires en termes, par exemple, de confort d’été et d’hiver. La prochaine étape sera le déploiement du référentiel à la principauté de Monaco.

 

Démarches nationales

 

Enfin, Capenergies et EnvirobatBDM veulent apporter leur contribution à des démarches nationales et régionales, telles que la construction du référentiel Qpos dans la continuité de Bpos ou, dans la continuité du Club smart grid Côte d’Azur créé par la Chambre de commerce et d’industrie de Nice-Côte d’Azur, du futur Club smart grid Paca.

«Nous sommes en possession de moyens nouveaux pour suivre les consommations. Nous entrons dans une ère nouvelle qui nous permet, avec des données objectives, de produire une technologie adaptée au bâtiment. L’enjeu est aussi de produire localement un maximum d’énergie avec une vision qui favorise le contexte. Tout cela intègre l’approche du coût global», conclut Jean-Pascal Schaefer, directeur d’EnvirobatBDM.

 

Focus

Les enjeux de la rénovation énergétique du bâtiment en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Un objectif de 5O OOO logements à rénover par an

Un parc de 1,4 million de logements collectifs à rénover

Un chiffre d’affaires potentiel de 3OO millions d’euros

13 OOO emplois à créer par an

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X