Réalisations

Canopée des Halles : un appel d’offres pour colmater les fuites

Mots clés : Réglementation

La SemPariSeine a lancé mercredi 23 novembre un appel d’offres afin de « renforcer le confort des Parisiens et visiteurs qui fréquentent chaque jour la Canopée des Halles ».

Les visiteurs du Forum des Halles s’en amusent ou s’en plaignent : quand il pleut à Paris, la Canopée laisse passer les gouttes.

Presque 8 mois après l’inauguration, la Ville de Paris a décidé de s’attaquer au problème.

L’appel d’offres lancé le 23 novembre par la SemPariSeine porte sur l’ajout à la structure d’ensemble de la Canopée des Halles, de pièces métalliques de petite dimension, qui stopperont les écoulements de pluie constatés en cas d’intempéries.

Ces éléments avaient été identifiés en 2014 par les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti. « Ils ont travaillé depuis avec la SemPariSeine, en charge de la maîtrise d’ouvrage, à définir une solution technique s’intégrant parfaitement à l’architecture et sa perception », a indiqué la Sem dans un communiqué.

La Ville de Paris a recueilli l’avis des usagers du lieu depuis son ouverture et donné, en septembre, son accord pour la mise en oeuvre de la solution proposée.

Les architectes assureront cet achèvement des travaux, dont le montant – déjà compris dans le coût et l’équilibre global de l’opération – est estimé à 1,2M€ HT.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    responsabilité

    Bonjour, il faut remettre les choses au clair et les architectes étaient au courant qu’avec une pluie avec une incidence de plus de 30° l’étanchéité n’était pas faite, ce sont eux qui nous ont donné des valeurs max de prolongement de partie vitrée et n’ont pas souhaité aller au delà. Lors de la réalisation de l’ouvrage il y a déjà eu une extension par rapport au marché de base. donc j’espère enfin qu’on mettra en cause les architectes et ingénieurs qui supposent mais qui ne prescrivent pas les bonnes choses. Pourquoi il n’est jamais question de la responsabilité des architectes qui refusent toutes modifications intelligentes sur des chantiers aussi complexes pour ensuite une fois réalisés comprendre le problème. Je peux donner de multiples détails de ce genre sur tous les chantiers emblématiques en France.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X