Industrie/Négoce

« By Béton », la nouvelle marque de la filière béton pour redorer l’image du matériau

Mots clés : Béton - Technique de construction

Trois fédérations professionnelles de la filière béton – SNBPE (béton prêt à l’emploi), Cimbéton (cimentiers) et FIB (préfabrication) – lancent la plateforme digitale « By Béton » afin de redorer l’image de leur matériau auprès des maîtres d’ouvrage et du grand public.

La filière béton prend enfin le taureau par les cornes. Depuis le temps qu’elles dressent le constat du déficit d’image que le matériau de construction le plus utilisé en France a auprès de certains publics, les trois fédérations professionnelles que sont le  Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE), le Centre d’information sur le ciment et ses applications (Cimbéton) et la Fédération de l’industrie du béton (FIB) se donnent aujourd’hui les moyens de s’attaquer au coeur du problème.

Ce 8 avril, elles ont présenté leur réponse : une marque commune, « By Béton », nouvel étendard pour rassembler l’ensemble de la filière. Elle est adossée à un site internet dédié sur lequel on trouve, pêle-mêle, des articles pédagogiques, des mises en avant de bâtiments ou de chantiers emblématiques, des interviews de convaincus (comme l’architecte Giovanni Lelli) et, plus audacieux, une web-série. Le premier épisode déconstruit par exemple avec humour les idées reçues entourant la composition du béton. « Nous avons pris conscience de l’importance du dialogue, des explications pour rebâtir une image positive du béton », décrit François Redron, directeur général de Cimbéton.

 

Décomplexés

 

Pour appuyer cette démarche, « By Béton » se décline également en un dispositif digital sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube, LinkedIn, Pinterest). L’objectif pour la filière : parvenir à parler à des cibles différentes de ses clients habituels – entreprises, maîtres d’oeuvre – qui connaissent et apprécient le béton, en l’occurrence les maîtres d’ouvrage (élus, cadres territoriaux, architectes et aménageurs) et, in fine, le grand public. « Nous voulons montrer que nous sommes fiers de notre matériau, que nous sommes décomplexés ! », martèle François Redron.

« By Béton » est une association interprofessionnelle dotée d’un budget annuel de 300 000 euros. Un investissement opportun pour une filière qui représente une centaine de milliers d’emplois en France et touchée de plein fouet par la crise de la construction ces dernières années.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X