Entreprises de BTP

BTP : en Australie, Vinci a de l’appétit

Mots clés : Concurrence - Entreprise du BTP

La filiale construction du groupe rachète Seymour Whyte, un acteur local du BTP pesant plus de 280 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels.

Bouygues et Vinci se tirent (aussi) la bourre en Australie, un pays promis à une forte croissance dans le BTP, grâce entre autres à plusieurs grands plans nationaux et régionaux d’équipement. Cette fois, c’est Vinci qui avance ses pions. Le groupe a annoncé ce mercredi l’acquisition à 100%, via sa filiale Vinci Construction, du groupe local Seymour Whyte, ce qui lui permettra de renforcer ses activités dans la construction en Australie et, plus largement, dans la zone Pacifique.

Seymour Whyte, basée dans le Queensland, réalise un chiffre d’affaires annuel de 433 millions de dollars australiens, soit environ 282,3 millions d’euros.

 

Un spécialiste du génie civil, du terrassement, des VRD…

 

Créée en 1987, l’entreprise qui compte 475 collaborateurs, est « un acteur reconnu en Australie dans les métiers du génie civil, du terrassement, et des voiries et réseaux divers (VRD) particulièrement pour la construction de routes, de ponts et d’infrastructures hydrauliques« , précise Vinci dans un communiqué.

Seymour Whyte a réalisé environ 80 projets d’infrastructures dans le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud ces 10 dernières années, parmi lesquels la modernisation de l’autoroute d’Ipswich et des accès à l’aéroport de Sydney ainsi que la rénovation d’une section de l’autoroute Bruce Highway, poursuit-il.

Cette société australienne compte deux entités: Seymour Whyte Constructions et Rob Carr Pty Ltd, spécialiste des infrastructures hydrauliques (percement de micro-tunnels, forages dirigés). Cette acquisition s’ajoute à celle de l’entreprise HEB Construction en Nouvelle Zélande en 2015, précise le groupe dirigé par Xavier Huillard.

Vinci Constructions a réalisé 549 millions d’euros de chiffre d’affaires avec quelque 2000 collaborateurs dans la zone Pacifique, l’an dernier.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X