Industrie/Négoce

Brice Lalonde rejoint la Fondation Rexel

Le conseiller spécial du Pacte Mondial des Nations Unies va siéger au comité exécutif de la Fondation Rexel pour le progrès énergétique.

A l’approche de la Cop 21, c’est la deuxième annonce d’envergure Rexel : l’ancien élu Vert Brice Lalonde rejoint le comité exécutif de la Fondation Rexel pour le progrès énergétique. Il remplace l’architecte Jana Revedin, et siège ainsi aux côtés de deux experts et membres indépendants : Dan Esty, professeur de droit et de politique environnementale à l’université de Yale, et Ernst Worrell, professeur d’énergie, de ressources et d’évolutions technologiques pour l’institut Copernic de l’université d’Utrecht.

La semaine dernière, le groupe avait annoncé plusieurs objectifs, à horizon 2020, sur le plan environnemental :  doubler a minima les ventes de produits et services d’efficacité énergétique (« référentiel 2011 »), et réduire d’au moins 30% les émissions de carbone de ses opérations (« référentiel 2010 »)

 

Expertise pointue

 

Avec Brice Lalonde, la Fondation Rexel engrange une expertise pointue en matière de développement durable et de progrès énergétique. L’ancien élu a occupé diverses fonctions d’état dont celle de secrétaire d’Etat au Ministre de l’Environnement de 1988 à 1992, sous les gouvernements Rocard et Cresson.

Maire de la commune de Saint Briac-sur-Mer de 1995 à  2008, il fut chargé des négociations internationales sur le changement climatique pour la France de 2007 à 2011, puis fut nommé coordonnateur exécutif de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable.

En 2013, le Pacte Mondial de l’Onu, le nomme conseiller spécial pour le développement durable, une fonction qu’il occupe encore aujourd’hui.

 

Projets solidaires


Créée en 2013 par le groupe Rexel, leader mondial de la distribution de matériel électrique, et sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Rexel pour le progrès énergétique se donne pour mission de promouvoir l’efficacité énergétique et de la rendre accessible au plus grand nombre. Ses missions s’articulent autour de trois axes : les projets solidaires auprès des populations les plus défavorisées, les projets d’innovation sociale, et les études/recherches académiques dans le domaine de l’innovation en matière d’efficacité énergétique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X