Entreprises de BTP

Bouygues TP réalisera des tunnels d’assainissement au Qatar

Mots clés : Démarche environnementale - Entreprise du BTP - Ouvrage d'art - Qualité de l'eau - eau potable - Travaux publics

L’Autorité des travaux publics de l’État du Qatar a attribué à Bouygues Travaux Publics (filiale de Bouygues Construction), en groupement avec l’entreprise locale UrbaCon Trading & Contracting, deux contrats de conception et construction de tunnels d’assainissement. Sur ces contrats d’un montant total proche de 550 millions d’euros, la part revenant à Bouygues Travaux Publics s’établit à environ 285 millions d’euros.

Bouygues Travaux Publics, en groupement avec l’entreprise locale UrbaCon Trading & Contracting, réalisera deux tunnels d’assainissement à Doha. La section nord, appelée MTS01, fera 16 kilomètres de long et trois mètres de large. La section sud, appelée MTS03, mesurera 14 kilomètres de long et 4,5 mètres de large.

Sur ces contrats d’un montant total proche de 550 millions d’euros, la part revenant à Bouygues Travaux Publics s’établit à environ 285 millions d’euros.

« Nous sommes fiers d’avoir été choisis par l’Autorité des travaux publics de l’Etat du Qatar. Pour ce projet ambitieux, nous avons développé une solution technique innovante, afin de répondre au mieux à la problématique et aux attentes de notre client. », indique Jean-Philippe Trin, directeur général délégué de Bouygues Construction en charge de Bouygues Travaux Publics, DTP et VSL.

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre d’un projet stratégique de collecte, pompage et traitement des eaux usées du Sud de Doha, appelé IDRIS (Inner Doha Resewerage Implementation Strategy). La capitale du Qatar connaît depuis quelques années un essor démographique soutenu, qui impose de repenser et redimensionner son système d’assainissement.

L’Autorité des travaux publics de l’État du Qatar a donc décidé de mettre en place un réseau moderne d’assainissement, constitué de réseaux majeurs de collecteurs souterrains. Le système est conçu dans une logique de développement durable, puisqu’il utilise la gravité pour faire circuler l’eau usée dans les tunnels.

Le projet global a démarré cet été pour une livraison prévue en 2019.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X