Immobilier

Bouygues Immobilier investit dans la donnée intelligente avec Spallian

Mots clés : Entreprise du BTP - Lieux de travail - Logiciels - Outils d'aide

La société de conseil et d’édition de logiciel Spallian vient de réaliser une levée de fonds de 2,8 millions d’euros à laquelle a notamment participé le fonds d’investissement de Bouygues Immobilier. Objectif pour le promoteur : mieux cibler ses programmes immobiliers, grâce aux données publiques délivrées par la start up.

Bouygues Immobilier élargit ses horizons. Son fonds d’investissement BIRD (Bouygues Immobilier Recherche et Développement) vient d’annoncer son entrée au capital de Spallian Innovation, une société de conseil et d’édition de logiciel, lors d’une levée de fonds de 2,8 millions d’euros à laquelle a également participé une filiale de la Caisse des dépôts, la SCET (Services Conseil Expertises Territoires). Un investissement dont Bouygues Immobilier n’a pas tenu à communiquer le montant.

Avec cette opération, la filiale de Bouygues veut s’immerger dans l’exploitation intelligente des données. En effet, Spallian est spécialisée dans la création d’outils agrégateurs de data publique, comme TellMyCity – application qui recueille des données urbaines (installations lumineuses, état des routes…) pour les collectivités territoriales – mais aussi Carto, un logiciel de projection cartographique de données, et Stat, un tableau de bord d’aide à la décision.

« Le rôle de Spallian est de nous aider à mieux connaître les quartiers dans lesquels nous développerons nos opérations. Par exemple, nous aurons des informations sur les écoles, la sécurité d’une zone, voire même sur la répartition des foyers propriétaires dans un quartier », explique Christian Grellier, directeur Innovation de Bouygues Immobilier et président de BIRD.

 

« Prendre un coup d’avance »

 

Objectif pour Bouygues Immobilier : mieux cibler ses opérations, mais aussi développer un argumentaire commercial plus poussé. « Les clients auront accès à ces informations dès le moment de la réservation », avance Christian Grellier. Autre intérêt pour la filiale : amener des données complémentaires aux collectivités territoriales avec lesquelles elle peut être amenée à collaborer sur des projets urbains.

Par ailleurs, avec cet investissement, le promoteur veut entériner une collaboration commencée fin 2016 avec la société parisienne. « Nous avons déjà fait des tests sur une dizaine d’opérations, et nous avons été convaincus par ce que proposait la société », ajoute le président de BIRD. « Avec cette levée de fonds, nous apportons un financement complémentaire à leur développement, mais aussi, de notre côté, nous essayons de prendre un coup d’avance sur la technologie liée à la donnée intelligente. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X