Entreprises de BTP

Bouygues Construction veut acheter l’anglais Thomas Vale

Mots clés : Concurrence - Entreprise du BTP - Réglementation européenne

Bouygues Bâtiment International, filiale de Bouygues Construction, a signé un accord pour acquérir la totalité du capital de l’entreprise britannique Thomas Vale. La transaction est soumise à l’accord des autorités de la concurrence de la Commission européenne.

Fondée en 1869, Thomas Vale, entreprise de construction dans la région des Midlands, emploie plus de 700 salariés. Elle devrait réaliser un chiffre d’affaires de plus de 200 millions de livres (plus de 240 millions d’euros) à la fin de l’exercice financier 2012 (mars 2012). Basée dans le
comté du Worcestershire et présente à Birmingham, elle bénéficie d’une base de clientèle bien ancrée dans le centre de l’Angleterre.

Thomas Vale est spécialisée dans la construction et la rénovation dans les secteurs public et privé, notamment le commerce de détail, les bureaux et les loisirs. Elle possède de nombreuses références dans les domaines du logement et de la réhabilitation, grâce à des partenariats de long terme avec le secteur public. Sa croissance robuste et la qualité des projets réalisés lui ont valu une forte renommée dans le secteur, qui s’est traduite par l’attribution, à trois reprises ces dernières années, du Grand prix du jury (Judge’s Supreme Award) du magazine Construction News.

Cette acquisition revêt une importance particulière dans le contexte du programme d’expansion de Bouygues Construction au Royaume-Uni, puisqu’elle donne accès au Groupe à une région dynamique et lui permet de compléter son réseau de filiales existantes (Bouygues UK, Warings, Leadbitter et sa filiale Denne, ainsi qu’ETDE), à Londres, dans le sud-est, dans le sud-ouest et au Pays de Galles.

Bouygues Construction, qui s’est implantée au Royaume-Uni il y a environ 15 ans, y a développé progressivement son activité dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l’énergie et des services. Le Groupe y gère plusieurs partenariats public-privé (Private Finance Initiative), notamment le Home Office et des projets dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’éclairage public et des infrastructures. Le Groupe a également renforcé sa présence locale par l’acquisition de Warings en décembre 2007, et de Leadbitter début 2011.

Bouygues espère qu’avec cette acquisition, qui reste soumise à l’accord des autorités de la concurrence de la Commission européenne, Thomas Vale bénéficiera de son expertise technique et commerciale, notamment pour des offres à forte valeur ajoutée.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X