Energie

Bouygues Construction remporte un contrat de 100 M€ pour une centrale électrique à Gibraltar

Mots clés : Entreprise du BTP - Établissements industriels, agricoles, ICPE

Bouygues Energies & Services, filiale de Bouygues Construction, vient de signer avec la Gibraltar Electricity Authority (GEA) un contrat de près de 100 millions d’euros pour la conception, la construction et la fourniture des équipements d’une centrale thermique dernière génération de 80 MW et 3,4 MW de récupération de chaleur, à Gibraltar. Le contrat inclut également l’exploitation et la maintenance de la centrale pendant un an.

Dans le cadre d’un contrat EPC (Engineering, Procurement and Construction), Bouygues Energies & Services réalisera une centrale « clés en main » en prenant en charge les études de conception, de réalisation et d’impacts environnementaux, la fourniture et la mise en service de 6 groupes moteurs-générateurs de 14 cylindres et 300 tonnes chacun (gaz et fuel). Le contrat prévoit également le génie civil, l’achat des éléments électriques et mécaniques, la mise en place d’un système de récupération de chaleur sur les gaz d’échappement, la mise en route de l’ensemble avec tests et connexion au réseau local.

Cette centrale nouvelle génération de 80 MW et 3,4 MW de récupération de chaleur « aura la capacité d’utiliser du gaz ou du fioul léger et fonctionnera en mode cogénération pour être la plus efficace possible; elle garantira l’autonomie énergétique aux 30.000 habitants du rocher de Gibraltar pour les 30 prochaines années », a commenté Jean-Philippe Trin, président de Bouygues Energies et Services.

Les travaux, qui mobiliseront 150 collaborateurs en période de pointe, démarreront en août 2015 pour une livraison en 2017.

L’intégration des installations sera « réalisée sur un site exigu, à proximité de zones urbanisées, sans perturber le fonctionnement des centrales électriques existantes », souligne Bouygues.

La production d’électricité de Gibraltar est actuellement réalisée par trois centrales au fioul, datant de plus de trente ans et dont les moteurs ne répondent plus aux exigences européennes en matière de pollution et de bruit.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X