Aménagement

Bouillon de culture urbaine à Lyon

Mots clés : Manifestations culturelles - Métier de la construction

Les 27 et 28 août se tiennent à Lyon, au siège de la région dans le quartier de Confluence, la XIXe Université d’été organisée par le Conseil français des urbanistes (CFDU), en partenariat avec le Forum annuel des urbanistes du monde. Philippe Druon, président du CFDU nous présente le programme de cet événement qui a pour thème «Urbanisme et urbanistes en 2030».

Vous avez choisi pour thème de votre Université d’été «urbanisme et urbanistes en 2030». Pourquoi ?

Philippe Druon: Nos sociétés sont en plein bouleversement. Nous parlons aujourd’hui de transition, de changements économiques, sociaux, climatiques… Tous ces paramètres doivent nous conduire à penser et à faire la Ville autrement. Un schéma plus collaboratif, plus participatif avec les habitants se dessine. Les acteurs du cadre de vie, en interface avec la maîtrise d’ouvrage, doivent donner envie aux habitants d’habiter leur ville, leur quartier. Durant ces deux journées, nous allons nous questionner et réfléchir aux évolutions du métier d’urbaniste.

 

Pourquoi avoir choisi la Ville de Lyon pour cette Université d’été ?

P. D.: Lyon est une ville centrale et attractive. Elle a aussi été précurseur dans la construction des Métropoles. Très vite, la convergence entre notre thématique et le choix de cette ville s’est imposée.

 

Quels seront les temps forts de ces deux journées ?

P. D.: Ce qui marque cette édition, c’est le nombre d’intervenants; nous aurons 37 professionnels – sociologues, urbanistes, géographes, philosophes… – qui viendront débattre dans les cinq ateliers et les deux forums ( télécharger le programme ) organisés. En introduction, Jean-Pierre Worms, sociologue et ancien parlementaire, commentera une étude que nous avons lancée auprès de mille associations sur la perception de la ville d’aujourd’hui et de demain. Il partira des résultats de cette enquête pour parler de la Ville, enjeu du vivant.

Nous proposons également aux quelque 200 participants inscrits cette année quatre visites urbaines qui les mèneront sur les traces de Tony Garnier, aux ZAC de Gerland, en passant par les Rives de Saône où les parcs lyonnais.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X