Entreprises de BTP

Bonna Sabla change officiellement de propriétaire

La Commission européenne a annoncé mercredi son feu vert à l’acquisition, par le fonds d’investissement suédois Industri Kapital, du français Bonna Sabla, premier fabricant français de produits béton industriels pour les travaux publics.

L’opération a été examinée suivant la procédure simplifiée du contrôle européen des fusions, a précisé Bruxelles dans un bref communiqué. Le recours à cette procédure est un signe que la transaction ne pose pas de problème de concurrence.
Le rachat avait été annoncé fin août, pour un montant d’environ 235 millions d’euros.

Bonna Sabla, qui opère essentiellement sur les marchés des travaux publics, compte 45 sites en France et 11 à l’étranger dont au Royaume-Uni, en Espagne, Tunisie, Belgique, Egypte et Indonésie. L’entreprise emploie 2.800 personnes.

Rappelons que Bonna Sabla est issue du rapprochement, en 2001, des deux frères ennemis de l’industrie du béton : Bonna (ex-Générale des eaux, avant la création de Vivendi) et Sabla (ex-SGE).
L’année suivante, Vivendi Environnement a cédé 80 % de la toute nouvelle société Bonna Sabla SA à la holding Axa Private Equity. En 2003, cette dernière s’est à son tour séparé de l’activité bâtiment de Bonna Sabla et revendant à KP1 le fonds de commerce, la fabrication et la commercialisation des dalles alvéolées et des poutres en béton précontraint, produites sur une partie du site de Poincy, près de Meaux, en Seine-et-Marne.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X