Projets

Bombay ou New York : îles-arbres, refuges ultimes pour la faune et la flore sauvage

Mots clés : Architecture - Démarche environnementale

L’idée du déluge et de l’arche de Noé vient à l’esprit quand on découvre le projet « Sea Tree » développé par le cabinet d’architecture Waterstudio. Il s’agit d’îles-arbres artificielles flottantes refuges et réserves biologiques pour le XXIe siècle, qui redoute tant la montée des eaux suite au réchauffement climatique.

L’agence neerlandaise Waterstudio est connue depuis plusieurs années pour ses projets d’architecture flottante comme le complexe d’appartements Citadel aux Pays-Bas et les îles en développement aux Maldives avec Dutch Docklands. Elle vient de présenter son dernier concept « Sea Trees », des structures flottantes qui pourraient être implantées dans la mer aux abords des grandes métropoles comme New York et Bombay afin d’offrir un refuge aux animaux marins, aux oiseaux et aux insectes. Koen Olthius, le fondateur de Waterstudio envisage de travailler avec les compagnies pétrolières qui exploitent déjà des plateformes pétrolières ou gazières offshore afin de partager leurs connaissances techniques et leurs expériences en matière d’ingénierie. Ces îles-arbres artificielles présenteraient des plateformes sous-marines et aériennes où les espèces animales et végétales seraient protégées de la pollution et des nuisances humaines. Leur base serait équipée de ballasts et d’un système de stockage d’eau douce, et pourrait même servir de support à des récifs coralliens dans les zones appropriées. Précision : ces ilots une fois implantés semblent a priori être interdits de séjour aux humains…

Sources : «  Giant sea trees would offer refuge to wildlife in big cities » – Quartz – 8/12/3014 – Article en anglais

              «  The skyscraper NATURE RESERVES: Architects hope to build £790,000 multi-storey habitats above and below water in cities » – Dailymail – 19/09/2014 – Article en anglais

 


« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »


Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X