L'Actu

« Biométrie », par Jacques-Franck Degioanni

Prendre la pleine mesure de l’Homme dans toutes ses dimensions : matérielle, morale et spirituelle. Ne serait-ce pas la plus belle définition de la biométrie (et – qui sait – de la mission impartie à l’architecte?). Mais ce que nous en voyons le plus souvent, hélas, fragmente l’individu en autant de petits morceaux scrupuleusement séparés : iris, empreinte digitale, signature vocale, etc.
Mieux : « L’avenir de la biométrie est dans les veines de la main » promet le groupe japonais Fujitsu avec la commercialisation annoncée « à l’échelle mondiale de systèmes de sécurité par authentification biométrique basée sur sa technologie de reconnaissance du réseau vasculaire de la paume de la main ». Faut-il vraiment s’en réjouir, ou bien se souvenir avec un brin d’inquiétude de l’adage : « Qui voit ses veines voit ses peines »…
Jacques-Franck Degioanni est Chef de rubrique « architecture » au service « architecture-technique » du Moniteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X