Construction Numérique

BIM : Syntec-Ingénierie renouvelle son soutien à Mediaconstruct

Mots clés : Béton - Conception - Logiciels - Outils d'aide

Alors que cinq organisations professionnelles ont annoncé la semaine dernière qu’elles quittaient Mediaconstruct, Syntec-Ingénierie vient de publier un communiqué pour renouveller son soutien à l’association de promotion et de développement du Building information modeling (BIM) en France.

Depuis notre article annonçant le départ de cinq fédérations professionnelles (Capeb, FFB, Unsfa, Untec et Cinov) de Mediaconstruct, Syntec-Ingénierie vient de publier un communiqué où elle rappelle son soutien et son adhésion à l’association de promotion du Building information modeling (BIM) en France.

Nicolas Jachiet, président de Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, y explique : « Le BIM est un outil et une méthode de travail révolutionnaire. Il permet de réduire les coûts de construction et d’exploitation associés à un projet et de le doter d’une nouvelle valeur, la valeur numérique. (…) A ce jour, Mediaconstruct est la seule association qui réunisse autour d’une même table l’ensemble des acteurs de la filière – éditeurs de logiciel, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises et exploitants – et qui bénéficie d’une légitimité aussi bien en France qu’à l’international. Maintenir une adhésion à Mediaconstruct est donc pour nous une évidence. »

 

« Accompagner les entreprises d’ingénierie dans l’adoption du BIM »

Il rappelle également que le Building information modeling (BIM) est clé pour accroitre la compétitivité de l’économie française et appelle les acteurs publics et privés à unir leurs efforts en faveur de son développement : « Le BIM a la capacité de redynamiser en profondeur la filière du BTP en France et de faire gagner aux entreprises françaises de nouveaux marchés à l’international, dans un contexte de durcissement de la concurrence. La priorité, pour nous, est donc d’accompagner les entreprises, notamment d’ingénierie, dans l’adoption du BIM, que ce soit dans le bâtiment, les infrastructures, ou l’urbain », poursuit Nicolas Jachiet dans le communiqué officiel.

Dans ses propositions soumises aux candidats à l’élection présidentielle, la fédération a notamment demandé à ce que le BIM soit mis en œuvre à travers des mesures incitatives, puis grâce à des obligations réglementaires à partir de 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X