Entreprises de BTP

Bilans 2014 et prévisions 2016 : Le BTP entre deux eaux

Mots clés : Entreprise du BTP

Les entreprises souffrent comme jamais, mais doivent préparer la reprise qui se profile sur certains marchés. L’étude réalisée par BTP Banque sur la situation financière des entreprises publiée mercredi 30 novembre renforce l’impression d’une conjoncture schizophrénique. Enquête.

Qui croire ? Pour certains professionnels de l’acte de bâtir, comme les promoteurs immobiliers ou les constructeurs de maisons individuelles, les nuages noirs de la crise sont désormais derrière nous. Un rai de lumière serait déjà visible au bout du tunnel, et la promesse d’un nouveau printemps des constructeurs se dessinerait en 2016. Pour d’autres, au premier rang desquels figurent les entrepreneurs du bâtiment et, plus encore, ceux des travaux publics, les lendemains qui chantent ne sont pas pour demain. Ni même pour après-demain. Le nez dans le guidon, ces patrons s’épuisent à remplir des carnets de commandes faméliques, s’échinent à garder l’équilibre sur le fil tendu de trésoreries exsangues, rament contre le courant des prix comprimés et des délais de paiement étirés, courbent le dos sous le poids d’une concurrence débridée. Pour eux, l’échéance des factures à régler et le provisionnement des salaires constituent le seul horizon réellement palpable.

L’étude réalisée par BTP Banque sur la situation financière des entreprises (voir graphiques ci-dessus) reflète parfaitement les incertitudes actuelles de la construction.

 

Tous les paramètres de gestion dans le rouge

 

A travers l’analyse des bilans 2014 de 5 500 PME ou ETI, l’étude...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X