Performance énergétique

Bepos-Effinergie 2013 : plus de 250 logements et 21 opérations tertiaires en attente de certification

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Démarche environnementale - Efficacité énergétique - Normalisation - Marquage CE

L’Observatoire BBC a publié mardi 13 octobre sa quatrième newsletter de l’année 2015 dans laquelle il présente le bilan de la construction BEPOS-Effinergie au 30 juin 2015 et propose un premier retour d’expérience sur les solutions techniques mises en œuvre.

 

Depuis juin 2013, 8 programmes de logement font l’objet d’une demande de certification Bepos-Effinergie. Ces projets sont répartis sur 5 régions : Aquitaine, Pays de Loire, Ile-de-France  (2 projets  par  région), Basse-Normandie et Poitou-Charentes (1 projet par région).

Une opération a été certifiée dans la Région Pays de Loire et une autre en Région Aquitaine.

Dans le secteur du logement individuel, 67 logements bénéficient d’une demande de certification Bepos-Effinergie 2013. 7 dossiers de maisons individuelles en secteur diffus sont en cours d’instruction. Parmi eux, 5 opérations ont été réceptionnées. Elles se situent en Languedoc-Roussillon (2 projets), Alsace, Midi-Pyrénées,  Pays de Loire, Picardie et Poitou-Charentes.

En parallèle, 5 programmes de logements individuels groupés, soit 60 logements au total, sont en cours de  réalisation en Région Basse-Normandie (2 projets), Centre, Ile-de-France, et Poitou-Charentes.

 

Le secteur tertiaire

 

La certification Bepos-Effinergie 2013, disponible depuis le dernier trimestre 2014, regroupe 21 opérations, soit 216.257m² de SHON RT en cours de certification. Les deux premières opérations certifiées Bepos-Effinergie 2013 en tertiaire ont été validées sur le troisième trimestre 2015. Il s’agit de 2 opérations  de  bureaux : Green Office (2 bâtiments) à Rueil-Malmaison et Eurosic – La Plaine, siège du Groupe GA à Toulouse

 

Des régions s’engagent

 

En parallèle des démarches de certification, certaines régions de France accompagnent la dynamique initiée par Effinergie en intégrant le référentiel Bepos-Effinergie 2013 dans leurs appels à projets régionaux. A titre d’exemples, les régions Aquitaine, Rhône-Alpes et Franche Comté ont participé au financement des études et/ou de travaux de projets exemplaires. Ces opérations sont intégrées dans l’Observatoire BBC afin de capitaliser sur les bonnes pratiques et les difficultées rencontrées.

 

Focus

Bepos-Effinergie 2013

Le  label  Bepos-Effinergie  2013 impose comme pré-requis le respect des exigences du label  Effinergie+. L’exigence principale  est  l’atteinte d’un bilan d’énergie primaire non renouvelable inférieur à zéro modulé  d’un écart autorisé. Cet écart est calculé en fonction du nombre de niveaux du projet et de la zone géographique permettant de varier l’exigence suivant le potentiel réel de production de l’énergie renouvelable.

En parallèle, de cette exigence principale, ce label prévoit la nécessité de s’assurer du bon fonctionnement des équipements par la mise en place de procédures de commissionnement.

 

Focus

Quelles solutions techniques dans les Bâtiments Bepos- Effinergie 2013 ?

L’Observatoire BBC Construction a étudié les solutions techniques de construction, de chauffage, de production d’ECS, de ventilation, de refroidissement, de production d’énergie et d’isolation des parois utilisées dans les programmes de logement qui ont soumis une demande de certification. Il en conclut qu’à ce stade d’avancement, les projets Bepos-Effinergie 2013 ne présentent pas de ruptures technologiques en termes d’équipements ou de systèmes constructifs par rapport aux projets BBC-Effinergie. Ils s’inscrivent dans une continuité et bénéficient du retour d’expérience acquis sur les opérations BBC-Effinergie et Effinergie+. Par ailleurs, on ne constate pas de  «solution unique » pour atteindre le niveau Bepos-Effinergie 2013. En effet, les maîtres d’ouvrages semblent s’orienter vers des combinaisons  de  systèmes et matériaux adaptées aux contraintes techniques et environnementales  de leur projet. Enfin, les maitres d’ouvrages, qui s’engagent  dans  des projets Bepos-Effinergie 2013, ont la volonté d’optimiser l’enveloppe (Bbio inférieur de 35 à 45% par rapport à l’exigence réglementaire) et la performance énergétique (Cep inférieur de 35% par rapport à l’exigence réglementaire) de leur bâtiment afin de limiter l’investissement financier lié à la production locale d’électricité. En optimisant les consommations réglementaires, un nouvel enjeu énergétique est identifié : la réduction des consommations liées aux autres usages (électroménager, audiovisuel, informatique, …) qui peuvent représenter près de 60% de la consommation totale. Ainsi, le déploiement de ces nouveaux bâtiments     ne pourra se faire sans l’implication et l’accompagnement des futurs usagers de ces bâtiments Bepos-Effinergie 2013.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X