Entreprises de BTP

Benoît Heitz devient directeur général d’Eiffage

Avec deux mois d’avance, le PDG d’Eiffage, Jean-François Roverato, a cédé à son dauphin les fonctions exécutives qu’il occupait à la tête du groupe. A 43 ans, Benoît Heitz, qui était jusque là directeur opérationnel, devient donc directeur général du numéro trois français du BTP.

Jean-François Roverato reste président du conseil d’administration, une fonction non exécutive. Le mandat des deux dirigeants en tant qu’administrateur avait été renouvelé pour trois ans dans la matinée par l’Assemblée générale du groupe.
« Ceux qui ont écrit que je me cramponne à mon fauteuil seront démentis », a ironisé Jean-François Roverato ajoutant: « Je préfère partir sur un grand coup de clairon qui est l’assemblée d’aujourd’hui plutôt que de traînailler encore pendant deux mois ». Au cours de l’AG, il avait indiqué que sa rémunération sera en 2007 inférieure de 20% à celle de 2006.
Dans un communiqué, Sacyr a confirmé qu’il allait engager « toutes les procédures pour contester la validité de l’assemblée » générale. « La décision du président Jean-François Roverato d’annuler les droits de 89 actionnaires au motif que leur commune nationalité démontrerait une action de concert est illégale et prise par un organe, le bureau de l’assemblée, qui ne saurait être compétent pour constater l’existence d’une action de concert ».
De son côté, lors d’une conférence de presse, Jean-François Roverato a indiqué: « nous avons connaissance de faits pénalement répréhensibles. Il est de notre devoir de les dénoncer devant la justice ». Eiffage va donc attaquer au civil et au pénal. Par ailleurs, l’AMF, a-t-il indiqué a déjà été saisie à trois reprises, le 5 avril 2006, le 11 septembre 2006 et le 28 mars 2007″. « Le concert est patent depuis début avril mais il était latent depuis septembre dernier », a-t-il ajouté.
« Si nous n’avions pas eu la lucidité de refuser la prise de contrôle rampante, cela aurait été gravissime pour la place de Paris », a encore estimé le président d’Eiffage.
Françoise Vaysse

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X