Industrie/Négoce

Bénéfices en hausse pour le cimentier Héraclès

Le premier cimentier grec contrôlé par le groupe français Lafarge, a réalisé en 2005 un bénéfice net imposable de 134,1 millions d’euros, en hausse de 24,8% par rapport à 2004, a indiqué jeudi un communiqué de l’entreprise.
Le chiffre d’affaires a atteint 609,1 millions d’euros, en hausse de 3,6%. Cette hausse résulte d’une « consommation accrue dans le secteur de la construction privée », qui a compensé « le déclin attendu du marché du fait de l’achèvement de la plupart des grands travaux d’infrastructures », selon ce communiqué.

Focus

Repères


Le groupe, un des premiers exportateurs de ciment d’Europe, dispose de trois usines en Grèce, dont celle proche de Volos (centre) est la plus grande cimenterie d’Europe. Elles produisent au total 9,6 millions tonnes/an.
En rachetant début 2001 le cimentier britannique Blue Circle Industries (BCI) qui détenait 54,48% d’Héraclès, le groupe français Lafarge est devenu le premier actionnaire du cimentier grec.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X