Entreprises de BTP

BBP explique son refus de l’offre de Saint-Gobain

Le plâtrier britannique, sur lequel Saint-Gobain a lancé une offre hostile pour 5,46 milliards d’euros a officiellement demandé mercredi à ses actionnaires de rejeter cette offre, dont il estime qu’elle le sous-évalue.

La direction du groupe a envoyé mercredi une circulaire à ses actionnaires dans laquelle il détaille les motifs de son refus de l’offre officiellement formulée par Saint-Gobain le 31 août à 720 pence par action.
Il indique « qu’il n’a aucune hésitation à leur demander de rejeter cette offre non sollicitée et de ne remplir aucun formulaire d’acceptation ».
Selon BPB, l’offre de Saint-Gobain « ne reconnaît pas la position unique de BPB, ses résultats hors du commun et ses perspectives de croissance exceptionnelles ».
Parallèlement, le Britannique indique que son bénéfice avant impôt devrait augmenter de 24% en 2005/2006, à au mois 350 ML, et le bénéfice par action « de près d’un tiers » à 51 pence par action.

BPB présente dans sa circulaire des calculs selon lesquels sa valeur boursière implicite, c’est-à-dire notamment hors de toute période d’offre, est de 715 pence par action, et considère ainsi que l’offre de Saint-Gobain à 720 pence « ne représente pratiquement pas de prime ».

Saint-Gobain avait pour sa part fait remarquer fin août que son offre était de 40,5% supérieure à la valeur de l’action BPB en clôture le 20 juillet, dernier jour avant sa première offre.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X