Economie

Bas-Rhin: la FFB s’engage pour le recouvrement des impayés

Mots clés : Gestion de l'entreprise

La fédération bas-rhinoise du bâtiment a conçu un partenariat présenté comme unique en France avec Euler-Hermès, leader du recouvrement et de l’assurance-crédit, afin d’ accélérer le versement des créances dues aux entreprises, dont la trésorerie est déjà secouée par la crise.

Original, mais surtout «vital»: Jean-Luc Wiedemann, président de la FFB du Bas-Rhin, voit dans le partenariat avec Euler-Hermès une nécessité pour ne pas étrangler un peu plus les entreprises confrontées à la crise. Signée vendredi à Strasbourg, la convention avec le leader mondial de l’assurance-crédit doit faciliter aux adhérents de la fédération le recouvrement de leurs créances commerciales. En somme : le paiement des impayés des clients.

Les entreprises pourront centraliser leurs créances, elles seront dirigées rapidement vers les bons interlocuteurs de l’agence de recouvrement Euler-Hermès basée à Nancy et, plus généralement, vers les experts du sujet au sein de la société spécialisée. La convention donne accès à des conditions financières avantageuses et à une analyse préalable gratuite du portefeuille clients.

«Elle tend à éviter que les litiges s’installent dans le temps, ce qui génère inévitablement des tensions», souligne Sébastien Girard, délégué général Est d’Euler-Hermès. Selon ce responsable, les trois-quarts des recouvrements organisés par Euler-Hermès s’opèrent dans les six mois et 92% s’effectuent à l’amiable.

«Notre service juridique constate une forte augmentation des impayés, ainsi que des contestations de créances, ce qui affecte la trésorerie des entreprises déjà malmenées par la conjoncture», appuie Jean-Luc Wiedemann.

 

Pré-garantie de prêts

 

Pour la FFB 67, la signature vient compléter une série de dispositifs initiés l’an dernier afin de détendre la situation financière des entreprises, autant que faire se peut. Elle a déjà contracté avec l’Urssaf, la Fédération bancaire française et la Siagi.

Aux entreprises en quête d’un crédit d’investissement, cette société de caution mutuelle accorde une pré-garantie en amont de l’examen du dossier par la banque. Le mécanisme doit faciliter l’octroi du prêt et alléger la garantie personnelle supportée par le dirigeant. Emanation des Chambres de métiers, la Siagi a signé une convention de même type avec la FFB du Haut-Rhin l’été dernier.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X