Energie

Baisse des tarifs de rachat du photovoltaïque pour installations de plus de 3kWc

Mots clés : Coûts et prix - Energie renouvelable - Marché de l'énergie

Pour éviter toute spéculation autour des installations photovoltaïques, le gouvernement vient d’annoncer une baisse de 12% des tarifs de rachat, dès le 1er septembre. Le tarif pour les installations domestiques reste, par contre, inchangé.

Avec une puissance cumulée du parc photovoltaïque installé en France de 850 MW fin 2010 et des projets déposés à ce jour représentant plus de 3000 MW, la France est en avance sur la mise en œuvre des objectifs du Grenelle Environnement (1100 MW installés fin 2012 et 5400 MW en 2020). La filière a donc achevé sa phase d’amorçage pour entrer dans une phase plus mature, caractérisée, entre autres, par une baisse régulière et structurelle du coût des équipements, lequel représente encore la moitié du coût des projets.
Tenant compte de cette nouvelle étape de développement et pour éviter les effets d’aubaine spéculatifs, le gouvernement a décidé de réajuster son dispositif de soutien. Pour les projets professionnels et les grosses installations, l’ajustement correspondra à une baisse de 12 %. La révision tarifaire entrera en vigueur au 1er septembre, après publication au Journal Officiel d’un arrêté envoyé le 23 août pour avis à la Commission de régulation de l’énergie et au Conseil supérieur de l’énergie.

Pas de changement pour les installations individuelles

Par contre, Les tarifs applicables aux installations domestiques d’une puissance inférieure à 3 kWc (soit environ 30 m2 de panneaux) resteront inchangés à 58 c€ par kWh. Ceci pour maintenir le développement de l’emploi dans ce secteur.
Le projet d’arrêté tarifaire devra toutefois assurer une transition équitable avec les régimes précédents. Raison pour laquelle tout projet ayant déjà fait l’objet d’une demande complète de raccordement auprès du gestionnaire de réseau bénéficiera de la grille tarifaire du 12 janvier 2010. L’ancien tarif de rachat sera en particulier maintenu pour les projets sur bâtiment agricole, en cours d’examen dans les préfectures au titre de l’arrêté du 16 mars 2010, si ceux-ci ne peuvent obtenir l’attestation requise leur accordant le bénéfice de l’arrêté du 10 juillet 2006.

1ère étape d’adaptation du système de régulation

Selon le gouvernement, cette évolution tarifaire est la première étape d’une adaptation du système de régulation des tarifs de rachat, qui doit devenir plus réactif au développement de la filière et mieux s’articuler avec l’objectif d’une croissance de 500 MW par an prévu dans le Grenelle Environnement. Cette évolution sera préparée à l’automne en concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur.
Notons que la France n’est pas le seul pays à revoir à la baisse les tarifs de rachat du photovoltaïque, l’Allemagne et l’Espagne, qui partent d’un niveau de rachat moins élevé, ont décidé de diminuer leurs propres tarifs de plus de 15 %.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X