Industrie/Négoce

Avec le Sports Hub de Singapour, Delta Dore fait un grand pas vers l’international

Mots clés : Enfance et famille - Entreprise du BTP - Établissements sportifs couverts - Gestion technique du bâtiment - Sport

Le spécialiste de la maîtrise des consommations d’énergies a remporté la GTB du futur complexe sportif et de loisirs de Singapour construit par le groupe Bouygues. Une concrétisation de la stratégie internationale d’une entreprise familiale qui jouit d’une croissance à deux chiffres.

Remporter la Gestion technique d’un bâtiment comme le futur complexe sportif et de loisirs de Singapour, c’est un peu comme être le décorateur du château de Versailles. C’est le projet phare de Dragages Singapour, la filiale locale de Bouygues construction. Selon le major français, ce contrat de 770 millions d’euros sur 25 ans est même le plus important PPP d’équipements sportifs au monde. Alors même si le montant alloué à Delta Dore est plus modeste (entre 8 et 10 millions sur 20 ans), il offre une magnifique référence à l’entreprise familiale basée à Bonnemain en Ille-et-Vilaine. «C’est un challenge porteur d’avenir qui nous permet de pénétrer le marché asiatique, explique Marcel Torrents, président du directoire de Delta Dore. Le Sports Hub sera la vitrine de notre savoir-faire en Asie. » Le groupe sera chargé de piloter les équipements énergivores de l’ensemble de ce complexe sportif et de loisirs qui s’étend sur 35 hectares. 6 500 points terminaux connectés seront centralisés, visualisés et pilotés par un logiciel conçu par l’entreprise. Le point d’orgue étant la climatisation : le Sports Hub est le premier stade du monde à être rafraichi. 

 

25% de croissance

 

Mais l’entreprise n’en est pas à son coup d’essai à l’étranger. Ses 7 filiales disséminées dans le monde ont presque à chaque fois été créées pour accompagner un grand client français. Delta Dore a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires en croissance de 25% à 123 millions d’euros, un tiers de cette progression étant à attribuer aux acquisitions. Le groupe, qui se targue d’être « le spécialiste de la maîtrise des consommations d’énergies et du pilotage du confort dans les bâtiments », réalise déjà 15% de son chiffre d’affaires à l’export. « Pour les trois années à venir, nous avons pour objectif de maintenir une croissance organique à deux chiffres, indique Marcel Torrents.  Et pour nous développer à l’étranger, nous investissons lourdement. 10 à 12% de notre chiffre d’affaires est consacré à la recherche et développement. » Mais Delta Dore n’en oublie pas pour autant ses origines. Le président du directoire avoue ainsi à demi-mot se placer auprès d’une grande entreprise générale pour un « grand projet » à Paris. Bouygues Construction pourrait-elle faire de nouveau appel à eux pour le « Balardgone » ? Réponse dans quelques mois.

 

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X