Industrie/Négoce

« Avec le numérique, l’utilisateur final voudra de plus en plus jouer un rôle dans le choix des matériaux », Pierre-André de Chalendar, P-DG de Saint-Gobain

Mots clés : Distribution - Entreprise du BTP - Industriels du BTP

Le groupe Saint-Gobain fête ce mois-ci ses 350 ans. A l’heure de la révolution digitale, Pierre-André de Chalendar, le patron du géant industriel du BTP, expose les défis qui attendent son groupe : le numérique qui l’oblige à toucher désormais directement l’utilisateur final, la transition énergétique qui lui façonne des relais de croissance, l’acquisition de Sika, l’évolution du négoce…

Que signifie pour vous de fêter les 350 ans de Saint-Gobain ?

Pierre-André de Chalendar : Il y a très peu d’entreprises dans le monde qui peuvent fêter leurs 350 ans (1), et nous en sommes extrêmement fiers. L’histoire de Saint-Gobain a forgé notre identité. Ce qui a fait que Saint-Gobain a pu traverser les siècles, les révolutions, les guerres, c’est que nous avons toujours cherché à nous réinventer. C’est donc un Saint-Gobain tourné vers l’avenir que nous fêtons en 2015 car nous voulons être là les 350 prochaines années. Nous sommes déjà en train de vivre une nouvelle révolution : celle du numérique. Avec elle, la frontière entre les professionnels et les particuliers va s’estomper, et l’utilisateur final de nos produits va vouloir, de plus en plus, jouer un rôle dans le choix des matériaux, dans la conception même de nos produits.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X