Industrie/Négoce

Avec Hybris, Actis invente l’isolant alvéolaire

Mots clés : Innovations

Le fabricant d’isolants Actis, jusqu’alors spécialisé dans les produits minces réfléchissants, élargit son offre avec une innovation alvéolaire.

Changer la recette en utilisant les mêmes ingrédients. C’est le pari d’Actis. Cette entreprise spécialisée dans la fabrication d’isolants minces réfléchissants a développé une solution qui utilise les mousses de polyéthylène et les films métallisés qu’elle produit sur ses sites industriels de Limoux (Aude) et La Bastide de Bousignac (Ariège). Le résultat s’appelle Hybris, un isolant alvéolaire. La structure en nid d’abeille est formée de nappes de mousse PE, entourées de films métallisés.

 

Performance thermique et lame d’air

 

Le lambda (coefficient de conductivité thermique) d’Hybris, à 0,033 W/m.K, le place dans le sillage des isolants traditionnels, notamment la laine de verre. Une performance validée par l’Association pour la certification des matériaux isolants (Acermi). Le document technique d’application (DTA) valide le fait que la surface métallisée placée vers l’intérieur du bâtiment joue le rôle de pare-vapeur, ce qui évite d’avoir à en ajouter un. Autre atout, l’apport de la lame d’air, située entre l’isolant et la plaque de plâtre. La surface métallisée d’Hybris renvoie la chaleur vers l’intérieur, ce qui augmente la résistance thermique de la paroi. Le R du produit en 105 mm d’épaisseur atteint ainsi 3,15 m².K/W, mais en intégrant la résistance additionnelle de la lame d’air, ce R se situe à 3,80. Un calcul lui aussi validé par les certificateurs.

 

Confort pour tous

 

Argument massue d’Actis pour le lancement en France de ce produit, déjà présent sous forme de rouleaux en Grande-Bretagne depuis 2013 : le confort. Confort de l’occupant du bâtiment, grâce notamment aux bonnes performances acoustiques découlant de la structure alvéolaire. Et confort de pose pour les professionnels, puisque le produit ne dégage pas de poussière. Très résistant dans le sens vertical, il se plie et se déploie comme un accordéon dans le sens horizontal, pour une mise en œuvre en mur (y compris à ossature bois), en toiture ou en planchers de combles perdus. Un atout pour le positionnement sur les surfaces à isoler. D’autant que la structure rend cet isolant très léger (9,5 kg/m3), autorisant la mise en œuvre par une seule personne. Les premiers chantiers hexagonaux, notamment la transformation en logements d’un local de La Poste à Saint-Flour (Cantal) ont confirmé cette approche.

Actis travaille par ailleurs à l’amélioration des performances d’Hybris, avec quelques points de lambda gagnés et une amélioration sur les terrains de l’acoustique et de l’incendie.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X