Innovation produits

Avantage Heinrich & Bock à Roland-Garros

Mots clés : Béton - PME - Produits et matériaux - Sport

La PME spécialisée dans les revêtements en béton va aménager les extérieurs du central bis du célèbre stade de tennis grâce à une solution sur-mesure béton/pierre naturelle recomposée.

Les échanges ont été encore plus longs qu’un rallye de fond de court sur terre battue entre Djokovic et Nadal, et Heinrich & Bock en sort vainqueur. Après plusieurs mois d’allers-retours avec la direction technique du stade Roland-Garros, l’entreprise alsacienne a remporté le marché de la réfection de l’aménagement extérieur du court Suzanne-Lenglen, le «central bis» du temple du tennis. Si la météo le permet, elle fournira dès la semaine prochaine «plusieurs milliers de mètres carrés» de dalles.

Celles-ci ont mobilisé toute son ingénierie. «Le client nous a soumis un cahier des charges très précis en terme d’aspect, de dimensions et de caractéristiques techniques. Par exemple, la face vue ne doit pas présenter de défectuosité (fissuration, déformation, etc.) perceptible à hauteur d’homme à 2 mètres de distance. Des trous de bullages ou des pores sont tolérés, mais dans des limites très déterminées», décrit Patrick Heinrich, président de l’entreprise.

 

La recette dans l’épaisseur de 5 centimètres

 

L’existence d’un laboratoire de haut niveau au siège de Steinbourg (Bas-Rhin) a permis au fabricant de revêtements de sols et aménagements en extérieur de multiplier les essais de conception et les tests de résistance jusqu’à parvenir au résultat souhaité, dans une tonalité grise et une texture de surface grenaillée. C’est dans leur épaisseur de 5 centimètres que les dalles (de 60 cm de long par 40 cm de large) contiennent la recette du succès: 4 cm de béton dans la masse précèdent une fine de couche d’1 cm de parement qui mixe des pierres naturelles recomposées originaires de divers pays d’Europe.

Promoteur du béton, Patrick Heinrich ne cache pas sa fierté d’avoir pu trouver une solution qui s’impose face à diverses autres options de matériaux, dont le 100% pierre naturelle.

Revenue à un actionnariat majoritairement familial après près de 20 ans d’appartenance à des groupes successifs, l’entreprise de préfabrication produit chaque année environ 1,3 million de mètres carrés de revêtements. Elle emploie 100 salariés permanents et réalise un chiffre d’affaires annuel de 15 millions d’euros, dont 30% dans les pays limitrophes de l’Alsace.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X