Chantiers

Auvent d’acier en gare de Carpentras

Mots clés : Acier - Electricité - Equipements électriques - Energie renouvelable - Gares, aéroports

La nouvelle gare de Carpentras (Vaucluse) est doublée d’un auvent couvert de panneaux photovoltaïques dont la réalisation a demandé un soin particulier.

 

Dans la perspective de la réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire Avignon-Carpentras (Vaucluse) en avril prochain, une nouvelle gare est construite à Carpentras, à 200 m de la gare historique désaffectée.

Le bâtiment de 500 m², dont la conception architecturale a été réalisée par AREP, répondra à des principes d’architecture bioclimatique et d’éco-conception : mise en valeur de l’éclairage naturel, une toiture végétalisée pour un meilleur confort l’été, récupération des eaux pluviales pour l’arrosage des espaces verts extérieurs, auvent recouvert de panneaux  photovoltaïques permettant au bâtiment de produire l’équivalent de sa consommation en électricité.

L’entreprise de charpente métallique Poralu a réalisé la structure en acier de cet auvent, pour le compte de lentreprise Berthouly. « La particularité de lossature réside dans la forme tubulaire et tronconique des 22 poteaux, sur lesquels viennent se fixer des quadripodes composés de 88 potelets en tube rond », explique Frédéric Figuet, directeur général adjoint de la société.

 

Poteaux à inertie variable

 

Les poteaux au diamètre variable ont été réalisés dans des tôles planes de forte épaisseur (10 à 12 mm), façonnées par  » croquage » répété des tôles qui forment des pliages de très faible largeur et d’angle légèrement en deçà de 180 degrés. Ces multiples  pliages permettent l’un après l’autre de reconstituer un cercle parfait et donc un poteau cylindrique puis tronconique. La fermeture du tube est enfin assurée par une mécano soudure longitudinale.

Les quadripodes portant la couverture sont également réalisés à partir de tôles planes, de 8 à 10 mm d’épaisseur. Les quatre branches sont des sections triangulaires à inertie variable reliées entre elles par un nœud en tube. Chaque branche est réalisée à partir d’une tôle plane pliée sur deux angles de 60 degrés puis fermée sur le troisième angle par une mécano soudure longitudinale.

L’ensemble, outre sa fonction architecturale et structurelle pour l’auvent d’accueil de la gare, permet aussi d’évacuer les eaux pluviales directement par l’intérieur des branches puis des tubes. Il a donc été nécessaire de traiter le tout par galvanisation à chaud puis par un thermo laquage de finition.

Au final, l’auvent, épuré de toute descente EP,  allie à la fois robustesse de l’acier épais et légèreté architecturale.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X